Attention sujet tabou

Par Lina B. Moreco :  vaccinedoc@hotmail.com

Silence, on vaccine n’est pas mon premier sujet délicat, mes autres films touchaient aussi à quelque chose de particulier : le droit de vivre la fin de sa vie tout comme le début de sa vie sans acharnement thérapeutique.  Le droit de prendre le contrôle sur son corps, de ne pas se soumettre à des protocoles de santé qui ne nous conviennent pas.

Avec Silence, on vaccine, j’ai eu l’impression de me retrouver au Moyen Âge entrain de questionner l’existence de Dieu.   Combien de fois on m’a dit : « Tu devrais pas parler des vaccins, ils ont sauvé des vies. » ou bien  « On ne doit pas remettre en question l’efficacité des vaccins, c’est dangereux…»  

Quelles sont les conséquences de ce silence ?

Ne pas avoir le droit de parler d’un sujet peu importe la société où l’on vit empêche toute personne de s’exprimer librement.  La discussion n’a pas d’espace.  C’est ce qui explique le peu de médecins du Québec, pédiatres ou autres, de médecine traditionnelle dans mon film.  Pour ceux avec qui j’ai eu des discussions, ceux qui  acceptent de ne pas vacciner selon le calendrier proposé, ceux qui discutent avec les parents sans user de leur autorité professionnelle – eux,  ils ne pouvaient pas raconter ouvertement leur point de vue devant la caméra.  Prisonniers du tabou.

Le silence réduit au silence et à l’ignorance.

Alors quand on me dit que peu de personnes sont atteintes de  maladies à la suite de vaccins, je pose la question suivante : comment peut-on connaître la non-existence de quelque chose si on n’a pas le droit d’en parler librement ?

Les réponses sont : plusieurs études scientifiques démontrent qu’il n’y a pas de liens de causalité entre la vaccination et l’apparition de maladies. Bon, il faudrait aussi rajouter : que toutes les études sont faites sur des personnes vaccinées.  Il n’existe aucun groupe contrôle, tel qu’on en voit dans un laboratoire – que ces études sont financées par l’industrie pharmaceutique,  que lorsqu’un médecin tel que le Docteur Chérin au sein de mon film, ose écrire sur le sujet, il voit sa crédibilité de spécialiste mise en doute.  

Dire qu’il n’y a pas de lien revient au même que de dire : dans le cadre d’une étude opposant un groupe de personnes fumant deux paquets de cigarettes par jour  et un autre fumant un seul paquet par jour, on retrouve le même type de maladies du poumon, conséquemment, il n’y a pas de lien entre la cigarette et le cancer du poumon.  Une hypothèse comme celle-ci était crédible durant les années 1970.  

On peut en débattre, je le sais, mais il est évident que de ne pas poser de questions, ou bien, de ne pas vouloir savoir, laisse la porte grande ouverte à un autre malaise  qui est bien évoqué par le Congressman Dan Burton au sein du documentaire : « sommes-nous en train de laisser une trop grande place à l’industrie pharmaceutique dans le processus de décisions qui affecte notre  vie ? »

J’aimerais rajouter ceci : sommes-nous en train de laisser le sort de notre immunité naturelle aux mains d’une industrie qui voit dans la production et l’invention des vaccins un simple moyen de faire du profit ?  Les enfants qui naissent aujourd’hui pourront-ils survivre ou vivre sans se soumettre à un calendrier vaccinal de plus en plus imposant ?  Pourront-ils vivre sans vaccins?

Lina B. Moreco
www.onf.ca/silenceonvaccine

Publicités

31 Responses to Attention sujet tabou

  1. Chacun répète qu’aucune étude n’a montré de lien entre la vaccination et la sclérose en plaques. Mais l’une d’entre-elle a connu un sort très étrange. Elle a été réalisée en France par Fourrier et Costagliola en 1998 sur les données de pharmacovigilance. Elle retenait uniquement les cas apparus dans les 2 mois qui suivaient une injection vaccinale, ce qui est très « fort ». Voici l’histoire rapidement résumé. Plus de détails sur mon blog.

    Fourrier avait estimé le nombre de cas attendus en l’absence de vaccination chez les 20-44 ans à 102,73 et avait retenu 111 cas notifiés par des médecins et réévaluées entre 222 et 287 par Costagliola en tenant compte de la sous-notification (méthode de capture-recapture). Le compte rendu soulignait avec insistance la nécessité absolue de tenir compte de la sous-notification pour une interprétation valable. La différence entre les cas attendus et observés n’est ni significative, ni très, ni hautement significative mais extrêmement significative.

    Qu’est devenu cette étude ?

    Elle a d’abord été reconnue significative par une réunion de haut niveau organisée par l’Afssaps en février 2000 (DGS, InVS, Afssaps, épidémiologistes français et étrangers). Mais dans le communiqué de presse de l’Afssaps du 14/11/2002 elle est classée non significative. Dans le communiqué du 29 septembre 2004 (réunion du 21/09/04) elle est dédoublée en … 2 études, Fourrier d’une part et Costagliola d’autre part alors qu’elles se complètent !

    Dans le tableau récapitulatif page 4, Fourrier est déclarée non significative alors que Costagliola est mentionnée significative, ce qui fait 2 études significatives parmi les 11 récapitulées et non pas une. Mais à la page précédente on y lit qu’il n’existe qu’une seule étude significative, celle d’Hernan, et que les 5 études commandées par l’Afssaps sont toutes non significatives. Parmi les 5, Fourrier et Costagliola qui comptent pour 2 !!!

    Ainsi, aussi stupéfiant que cela puisse paraître, une étude reconnue significative (en réalité extrêmement) a donné naissance, par génération spontanée suivie d’une dégénérescence, à 2 études classées non significatives !!!

    Pour vérifier

    http://afssaps.sante.fr/pdf/6/vhbrap.pdf (compte rendu de la réunion de février 2000. Voir en particulier la page 4 en gras)

    http://www.hosmat.eu/pharmacovigilance/communique141102.pdf (communiqué du 14/11/2002 une page)

    http://agmed.sante.gouv.fr/htm/10/filcoprs/040905.pdf (communiqué du 25/09/204, 4 pages, voir en particulier le tableau page 4 et la fin de la page 3)

    Plus de détails : http://questionvaccins.canalblog.com/archives/2008/09/26/10719582.html

  2. Il était grand temps qu’un tel reportage soit réalisé.

    J’invite tous les Québécois à le visionner — merci Lina, de l’avoir produit!

  3. Yves Nadon dit :

    Il faut lire ce livre d’un australien avec toute l’information puisée des revues et recherches médicales concernant l’efficacité des vaccins :
    Allez au http://thinktwice.com/
    et commander le Vaccine Safety Manual. Des heures de lecture éclairantes.

    Bravo pour ce documentaire qui attaque une certaine propagande et le silence.

  4. […] heureux, il vous faut visionner le documentaire intitulé “Silence, on vaccine“, par Lina B. Moreco car elle donne une voix aux parents qui n’ont pas de réponses mais doivent vivre avec des […]

  5. Isabelle Larrivée dit :

    Bonjour,

    Ma fille a 14 ans et cet automne, lorsque j’ai entendu parler de l’administration du vaccin GArdasil contre le VPH, j’ai d’abord été très étonnée de l’urgence du programme de vaccination. J’ai donc pris mes informations sur Internet et auprès d’intervenants en santé, notamment en médecine douce et auprès aussi d’une amie infirmière. Je ne crois pas avoir entendu, dans un reportage diffusé le 6 janvier dernier à l’émission La facture, à Radio-Canada, une quelconque référence aux groupes communautaires de santé des femmes qui se sont radicalement opposés à la vaccination pour plusieurs raisons: peu d’informations sur les effets secondaires du vaccin; on ne connaît pas ses effets à moyen ni à court termes; la vaccination des filles seulement est un choix idéologique qui doit être questionné; enfin, quelle est la pertinence de cette vaccination à un âge aussi précoce que 9 ans? Plusieurs sites sur Internet argumentent dans ce sens. Il n’a pas non plus été fait mention du fait que Ken Boessenkool, un lobbyiste pour la compagnie pharmaceutique Merck and Frosst, le seul fabricant canadien du vaccin contre le VPH, n’est nul autre que l’ancien conseillé à la santé de M. Harper.

    Par conséquent, je pense qu’il y a encore beaucoup de questions qui demeurent en suspend relativement à cette vaccination que je crois hâtive, intéressée et incertaine pour nos filles.

    Voici des liens parmi les nombreux liens qui affichent une position critique à plusieurs niveaux concernant cette vaccination. J’espère qu’ils fourniront de l’information à ceux qui désirent creuser le sujet.

    http://www.ledevoir.com/2007/03/24/136564.html#
    http://www.cyberpresse.ca/vivre/sante/femmes/200809/08/01-662774-virus-du-papillome-humain-lutilite-du-vaccin-mise-en-doute.php

    Tout ceci, bien sûr, pour rompre le silence.

    Merci

  6. Andrée-Anne dit :

    Il est temps qu’un tel documentaire soit produit. Il devrait être présenté sur les ondes de la télé publique pour que le plus grand nombre de personnes puissent voir que la vaccination n’est pas un « remède miracle » comme ont souvent tendance à laisser entendre les gens du milieu de la santé. Plusieurs personnes signent l’autorisation de vaccin sans même penser qu’il pourrait y avoir des conséquences négatives.
    Il faut en parler de plus en plus. Merci encore!

  7. Luc, le problème n’est pas de savoir si c’est prouvé ou pas mais si les Comités mondiaux (OMS) et nationaux d’experts pourraient être contraints de le reconnaître. Vu leurs réactions à l’étude très récente de Marc Tardieu en France, ce ne sera pas facile.

    L’intérêt de l’étude Fourrier-Costagliola, dont les résultats des plus significatifs ont été publié en 2000, est qu’il est possible de mettre ces comités en difficulté en raison de l’étrange traitement qu’ils ont fait subir à cette étude.

    L’OMS,qen fut informée par les auteurs eux-mêmes (les preuves existent), mais n’en a jamais parlé, contrairement à son habitude d’intervention immédiate contre toute étude significative (Hernan, Tardieu) ou le recul français en octobre 1998. Par contre, les comités français l’ont dédoublée faisant ainsi une faute technique majeure et indiscutable, amplifiée par la multiplication des contradictions dans les mêmes documents.

    Il y a 2 niveaux pour travailler : les témoignages et les incohérences des études. Il faut utiliser les deux. Il faut être conscient que les comités d’experts qualifieraient les témoignages, aussi troublants soient-ils, de purement anecdotiques. C’est ainsi et la barrière ne sera pas facile à briser.

  8. Ce téléfilm sera décrié comme d habitude car il dérange, mais un grand merci à Lina et à toute son équipe pour avoir eu le courage de le faire. J’ai rencontré Lina dans le cadre de ce tournage pour la myofasciite à macrophages (maladie due à l’aluminium contenue dans la majorité des vaccins). La première rencontre date de 3ans au moins, j’ai découvert une vraie journaliste d’investigation, (contrairement à certains ou certaines journalistes ou pseudo journaliste qui ont critiqué ce film et se sont fait une opinion en moins de 50 mns, sans faire de vraies recherches d’investigations pour comprendre ce qu’il se passe vraiment !) donc je continue, chez Lina j’ai vu une humaniste tout en gardant
    ses qualités de journaliste. Elle a cherché, rencontré des victimes, des médecins, des chercheurs, des avocats, l’agence du médicament française (l’ AFSSAPS)………………
    Il lui a été reproché de ne pas parler des bienfaits des vaccinations, mais tout le monde connait les arguments des bienfaits de la vaccination, les médias et autres nous en rebattent les oreilles, dès que des victimes des vaccins sont un tout petit peu
    médiatisés systématiquement une batterie d’information sur ces bienfaits de la vaccination envahie nos journaux, les radios et la télévision.

    Pourtant, grace à internet, nous pouvons retrouver des milliers de publications médicales concernant ces maladies qui se déclanchent après des vaccins. Est ce que tous ces médecins qui publient sont tarés, fous, incompétents, pour publier des faits qui n’existent pas ?? Et ceux qui démentent formellement, ont ils des liens d’interets avec les laboratoires, ou des études fiancées par les memes laboratoires ???
    Dans le cadre de la myofasciite, qui sera le prochain scandale sanitaire en france, mais aussi dans le monde entier, nous avons fait les frais de ce genre d individus.
    L’Etude faite par L’AFSSAPS, etait au départ mal faite, on a comparé des Myofasciites avec des personnes atteintes de myopathies ou de maladies neuro musculaires, étant donné que nous avions les memes symptomes, il n a pas pu etre défini des symptomes spécifiques et en aucun cas on a comparé avec des personnes en bonne santé. Je vous donne un exemple (prenez des aveugles, on va comparer des aveugles de par accident avec des aveugles de naissance, les aveugles par accident on les memes symptomes que les aveugles de naissance, donc on conclue qu’ils ne sont pas aveugles !!!) malgré tout les résultats étaient la , et le conseil scientifique de l afssaps dont le président est nommé par l’ETAT, était composé de certains experts qui avaient des liens d interets avec les labos, tout cela est vérifiable sur le site de l’AFFSAPS. Ce fameux conseil scientifique n’a même pas repris les conclusions de l’AFSSAPS. Voila comment on manipule l’information.

    Alors oui nous avons à faire à un problème politico financier, oui nous nous battons, oui c’est le combat du pot de terre contre le coffre fort ! et je lance un appel mondial
    pour que toutes les victimes, les associations de victimes s unissent enfin au delà des barrages de la langue, car ensemble nous serons plus fort.
    Mon discours peut déranger, mais, concernant la myofasciite, nous avons aussi une course contre la montre pour proteger les enfants, les adultes, nous savons que toutes les personnes qui ont des maladies auto immunes dans leur famille ne doivent pas recevoir de vaccin à base d’aluminium, nous commencons à avoir des bébés, et plusieurs cas dans la meme famille et ces malades développent entre une à 5 maladies auto immunes.

    Je ne suis pas contre les vaccins, mais je n’accepte pas que l on détruise la vie des enfants, des adultes pour une histoire d’argent, de plus il vaudrait mieux reconnaitre les effets indésirables des vaccins, prendre en charge ses victimes, car ce ne sont pas des associations ou des victimes ou familles de victimes qui discréditent la vaccination, mais ce sont les mensonges des laboratoires, des autorités de santé publiques qui en sont responsables !

    Combien de victimes faut il encore pour qu’ils prennent enfin leurs responsabilités
    Pour ceux qui ont vu ce film, comment expliquer que ces victimes qui ne se connaissent pas décrivent les memes choses, les memes parcours du combattant, que les chercheurs et les médecins qui accompagnent ces malades disent la meme chose dans chaque pays !!!

    Alors à Lina et toute son équipe, merci à vous, si votre travail est critiqué par des médecins pour qui le serment Hippocrate est devenu un serment d’hypocrite, ou par des journalistes qui feraient mieux de se consacrer à la presse people, sachez que vous avez apporté beaucoup d espoir et de bonheur à ces malades et particulièrement à nos adhérents. Votre film reflète ce que nous vivons tous les jours et le combat qui est le notre !

    Patricia Baslé
    Présiddente ASSO E3M (Myofasciite à Macrophages) (Macrophagic Myofasciitis)

  9. OLTRA AGNES dit :

    Je suis membre de l’asso E3M comme Patricia Baslé, qui est notre présidente. Je n’aurai pas grand chose à ajouter à son commentaire, en effet elle à tout dit et connais mieux que moi le dossier, en plus elle est très compétente et dévouée malgré la maladie (myofaciite à macrophages). Je dirai simplement que je ne souhaite à personne ce qui nous arrive, on n’a rien demandé en plus vaccinée dans le cadre de mon travail, et suite à une vaste campagne de vaccination faite à l’époque par le Ministre de la santé Monsieur Douste Blasy. Ma vie a été complètement gâchée, à cause de ce vaccin. Je ne voudrais pas que cette maladie se répande et que les laboratoires et les politiques prennent leur responsabilité.

  10. jourde-laclavetine josette dit :

    membre de l’asso e3m tout comme Patricia Basle je suis atteinte de la myofasciite à macrophage apres vaccination de l’hepatite B .Comme un mouton je me suis fait vacciner suite à la campagne de peur du ministre DOUSTE-BLAZY j’ai eu CONFIANCE aujourd’hui je vis en souffrance permanente sans aucun traitement puisqu’il n’y en a pas. jE SOUHAITE VIVEMENT que l’on reconnaisse avec honnêteté que ce vaccin est bien responsable de cette pathologie et que ENFIN l’on s’occupe de nous sans nous rejeter comme des malades mentales

  11. Pires Suzette dit :

    Membre de l’asso E3M je ne peux qu’apporter mon soutien à tout ce qui a été dit. Encore merci à Lina pour son courage et sa détermination à révéler la vérité. merci à Patricia qui nous « porte » depuis 8 ans.

  12. corbon marie-paule dit :

    Membre de l’asso E3M, je remercie vivement toutes les personnes qui ont participées à la concrétisation de la parution de ce documentaire. On parle souvent du vaccin contre l’hépatite B mais ma myo est dû au vaccin DTPolio Revaxis contenant des sels d’aluminium.
    Si je tiens à le préciser c’est parce que j’ai demandé à des personnes de mon entourage de visionner le reportage; toutes ont découverts le problème des adjuvants avec beaucoup d’anxiété mais en faisant l’amalgame uniquement avec le vaccin anti hépatite.Encore une fois merci.

  13. Richard B. dit :

    J’ai eu la chance d’assister à la première de ce film et 24 heures plus tard je suis encore extrêmement bouleversé.

    Étant moi-même père d’un enfant autiste, nous étions persuadé ma conjointe et moi que les vaccins y était pour quelque chose. Maintenant nous en sommes convaincu.

    Merci madame Moreco.

  14. Mère de Famille dit :

    Je suis mère de trois petits enfants, tous « non-vaccinés ». Je suis particulièrement touchée par les paroles de L. B. Moreco face au tabou de la vaccination. Il est très rare que j’ose dire que mes enfants ne sont pas vaccinés. Les rares fois que je l’ai dit en milieu hospitalier, j’ai eu droit à des morales interminables, humiliantes et apeurantes puis peu de soins pour mon enfant. Nous avons même perdu certains « amis », par crainte des maladies?
    C’est une lutte d’élever des enfants sans suivre l’autoroute du calendrier de vaccination.
    MERCI de parler de la vaccination! Nous en avons besoin…

  15. gisele essiambre dit :

    En tant qu’inf.clinitienne, je remercie mme Lina B.Moreco ainsi que son équipe pour son excellent film qui amènera bien sûr matière à réflexion et multiples discussions. De plus en plus c’est nous les infirmières qui avons ce mandat de promotion et celà a du poids pour certaines d’entre nous. Après plusieurs recherches, je n’ai pas fait vacciner mon fils qui a 8 ans.Un seul épisode d’otite et il a prit qu’une dose d’antibio(6 ans) J’applique et lui enseigne de saines habitudes de vie . Je vais le faire vacciner pour le tétanos seulement, pour le reste ,ce sera selon son propre choix mais déjà il en veut pas. Il a fait la varicelle (7 ans) sans complication et rien d’autre. Moi ,on m’a vacciné pr mes études et stages à 18 ans et j’ai eu la varicelle 2 sem. par la suite. J’ai eu la rougeole plus jeune sans complication. Je souhaite que ce film puisse faire réfléchir et informer la masse face à la liberté d’une décision future pour un monde en meilleure santé globale. Une décision éclairée face à un sujet très tabou exposé à la lumière d’une réflexion massive grâce à ce film. Merci d’être là et que le meilleure se poursuivre pour vous tous. Merci ,à mme Marie-Andrée Roy de m’avoir donné l’opportunité de voir ce magnifique documentaire plus qu’une collègue,une amie.

  16. dewailly nadine dit :

    membre de l association,e3m.Je suis .malade depuis plus de 4 ans,myofasciite a macrophage.Vaccination obligatoire ,dans le cadre de mon travail,hépatite b.Ma
    vie en a été bouleversé. Je remercie patricia, ainsi que toutes les personnes qui se battent pour la vérité.Merci d’étrela,pour nous et avec nous .

  17. Luc dit :

    Bonjour Madame Moreco,

    Tout partisan de la vaccination que je sois, je suis tout à fait d’accord avec vous sur la difficulté d’établir un dialogue sain sur cette question. À mon avis la raison est simple : la contrepartie de la vaccination est largement constituée de l’industrie des «thérapies» alternatives, toutes allégeances confondues y inclus les plus loufoques et dangereuses.

    Ainsi, toute personne rationnelle qui se questionne à bon droit sur certains aspects de la vaccination qu’elle juge défaillants ou perfectibles se verra sur le champ associée à la nébuleuse des croyances nouvel-âgeuses. Beaucoup de médecins et d’intervenants en santé s’abstiendront donc d’émettre leur point de vue ouvertement, et je les comprends très bien.

    Ce contexte est malsain. Que peut-on y faire ? À mon avis il appartient à celui ou celle qui «prend le crachoir» dans ce débat de bien situer le contexte de ses arguments et de bien exposer son agenda. Si on lit les commentaires déposés sur votre blog, on comprend qu’il attire toutes les bonnes vieilles factions «anti-vaccination-à-tout-craindre». Pour peu on tombera dans la démonisation de Louis Pasteur, de la négation des pathogènes («le milieu est tout..»), en passant par les réalignements de chakras et le rebalancement d’énergies karmiques.

    Vous aurez amplement de support de ce côté-là, soyez sans crainte, vous aurez droit à un chapelet d’applaudissements et d’encouragements. Si c’est là votre camp, tant mieux tout va pour le mieux. Vous aurez sans doute la possibilité de faire un documentaire contre la fluoration de l’eau ou contre les antibiotiques, leur support sera inconditionnel.

    Mais si par contre ce n’est pas non plus votre «tasse de thé», la délicate tâche de faire les mises au point nécessaires vous incombe, malheureusement.

    Salutations amicales et bravo quand même pour votre documentaire.

    Luc

  18. Marie-Christine Destison Dépréauxx dit :

    Enfin un documentaire en FRANÇAIS sur le sujet, bravo Lina, le film est formidable. En tant que mère d’un jeune adulte autiste de 25 ans et auteure d’un livre sorti en 2007  »Autisme : une fatalité génétique? l’enquête d’une mère » qui est, concernant la vaccination le fidèle support papier du film, je suis heureuse de l’arrivée de ce nouvel outil d’information si efficace .., car si du côté anglophone, de nombreux livres, débats et personnalités du monde artistique défendent avec ardeur et une certaine visibilité ces approches biomédicales de l’autisme, bien peu de volonté ou possibilité semblables existent chez les francophones pour amener le DÉBAT à un tel niveau ………
    Quant au fameux  »meilleur diagnostic », argument clef de l’ancienne garde médicale, je reprendrai tout simplement le commentaire du dr Candace Pert (biochimiste mondialement connue pour sa découverte des récepteurs opiacés), à savoir que seule une augmentation des cas d’autisme de 20% sur une vingtaine d’années pourrait corroborer l’hypothèse d’un meilleur diagnostic (alors que l’on parle de 500% d’aug. et au delà), il est à noter également que parallèlement à l’augmentation fulgurante de cette pathologie les chiffres de la déficience intellectuelle et autres maladies mentales sont restés stables sur une même période. Il ne s’agit donc pas de vases communicants entre les différentes étiquettes de la psychiatrie…la conclusion est claire mais nous savons bien qu »il n’y a pas de pire aveugle que celui qui ne veut pas voire!!!!!!!!!!!!!Tant qu’il n’existe pas de consensus au niveau des recherches, gardons l’esprit ouvert, il n’y a que dans ces conditions que de nouvelles vérités peuvent voire le jour et de grâce reconnaissons qu’il existe aussi des scientifiques tout à fait talentueux et crédibles du côté des  »questionneurs sur les vaccins », (je ne peux pas plus mesurer mes mots!!!!!!!!)
    Une dernière remarque, à l’époque des scandales du sang contaminé, de l’ESB, du VIOXX et autres merveilleuses molécules aux effets secondaires aussi désastreux que la maladie ciblée, est-il loufoque d’exiger des vaccins propres sans substances reconnues dangereuses ?

     »Primum nil nocere » Hippocrate

    Marie-Christine Destison Dépréaux
    mère d’Adrien autiste de 25 ans
    Auteure du livre :  »Autisme : une fatalité génétique? l’enquête d’une mère »

    • Lina B. Moreco dit :

      Autisme : une fatalité génétique ? L’enquête du mère.

      Ce livre, c’est beaucoup plus que l’enquête d’une mère. C’est un travail exemplaire. Pour tous ceux et celles qui voudraient découvrir l’univers des recherches scientifiques qui confirment le lien causal entre la vaccination et les effets secondaires, il faut vous procurer ce livre. C’est un livre qui contient en références une grande partie des ouvrages et textes scientifiques que j’ai lu pour réaliser mon documentaire.

      Lina B. Moreco

  19. ernst fabienne dit :

    On parle souvent de pourcentage de victimes par rapport aux maladies dues à la vaccination .
    A l’époque de la campagne obligatoire je travaillais dans les ambulances, je transportais environ une centaine de personnes parmis elle deux avaient une sclérose en plaques qu’elle ont eux tout de suite après leur vaccination « 2 pour cent » dans mon petit coin je trouvais ça énorme j’ai donc refusé le vaccin HB pour mon fils qui rentrait au collège .
    Moi par contre j’y ai eu droit par obligation proffesionelle.Et comme par hasard j’ai été contaminée j’ai une myofasciite à maccrophage avec déconnection calleuse.
    Heureusement mon fils n’avait pas eu ces vaccins, et n’est d’ailleur jamais malade a part un petit rhume .
    Très petit éleveur de chien, j’ai vendu récemment un chiot à une personne qui travaille au CNRS en tant que chercheur et qui a deux enfants non vacciné !!!!
    Ne trouvez vous pas celà bizare ????
    Fabienne Ernst-haxaire

  20. Combien de temps cela a pris aux scientifiques pour admettre que la Terre est ronde et non plate? Combien de temps cela leur a pris également pour accepté le fait que la Terre tourne autour du Soleil et que la Terre n’est pas le centre de l’univers? Combien de temps faudra-t-il pour que le système médical admette ses erreurs avant qu’il y ait trop de victimes? Combien de temps faudra-t-il pour que le système médical reconnaisse l’approche biochimique dans le traitement de l’autisme? Mon livre en parle: « L’autisme n’est pas irréversible: comment mon fils a été guéri » publié par Groupéditions.

  21. dyan ferland dit :

    Je suis bien heureuse qu’un film sur le sujet face surface. Personnellement je n’ai pas fait vacciner ma fille agée de 2ans et demi aujourdhui depuis sa naissance. Je me suis informée sur le sujet et les vaccins me font vraiment peur. Pour les raisons des produits chimiques, mais aussi leurs effets sur notre systemes immunitaire naturel. J’ai lu dans le livre  » Un système immunitaire en santé  » écrit par Lorna R. Vanderhaeghe et d’autres articles la-dessus, écrit par des médecins qui sont contre la vaccination. Dans le livre elle explique que le vaccin donné par le sang agirait comme un cheval de troie dans notre systeme. Surtout que nous savons que la grippe par exemple s’attrape de facon naturelle par les voies nasales ou par la bouche ou les yeux. Ca surstimule le système immunitaire, puisque le corps doit fournir plus d’anticorps pour se battre contre plusieurs maladies en-même temps ( puisque souvent plusieurs vaccins du même coup)et les produits chimiques. Par exemple, l’enfant qui contracterais la varicelle de façon naturelle utiliserais 3%-7% de ses capacités immunitaires pour éliminer la maladie, alors qu’avec le vaccin ca serait de 30% – 70% des capacités du même enfant. Il faut souligner qu,une fois qu’un organisme immunitaire s’est engagé contre un antigène particulier, il devient incapable de répondre à un autre type de menace. De plus,le système immunitaire de l,enfant ne serais pas pleinement développé avant l’âge de 12 ans. Du meme coup ca rend l’organisme dépendant de l’immunité artificielle, car les maladies transmise artificiellement ne sont pas cryptés dans notre adn, alors elles ne sont pas transmises a nos générations futurs. C’est les conséquences à longs termes qui doivent nous préoccuper. Dans quoi sommes nous embarqués??!! Ce film va sensibiliser les gens, enfin espérons !

  22. J’ai 60 ans et à 18 ans j’ai fait un stage dans une Unité sanitaire qui à tous les mardis administrait les vaccins à la population. Le mercredi, le téléphone ne dérougissait pas!!! Des parents apeurés et fatigués d’avoir passé la nuit au chevet de leurs bébés m’interrogeaient sur la fièvre élevée, la léthargie et le caractère exécrable. Questionnant autour de moi pour répondre adéquatement, j’entendis le médecin me crier de l’autre bout de la salle que c’était normal, « l’enfant faisant ses anticorps, les parents n’avaient qu’à donner du tempra ». C’était la consigne à donner pour rassurer une maman désolée ou terrifiée selon le cas.
    Occuper par mon travail de chef d’unité pendant 13 ans, Soins Intensifs, Chirurgie majeure, Unité néonatale j’ai vu et participé…
    À quarante ans j’ai accouché de mon premier enfant. Elle était gaie, joviale, en santé et déjà déterminée. Le 2ième mois arrive et je ne peux me résoudre à la faire vacciner. Elle se développe bien. À 6 mois elle se tourne facilement et même la parole commence.
    C’est à 8 mois que je présente ma fille pour recevoir les premiers vaccins. Le jour dit, 14 heures… c’est fait. À 16 heures, elle devient maussade, refuse de manger, s’endort sur le sofa, son visage devient rouge, chaud, les yeux sont larmoyants, sa température monte et elle touche sa tête en disant « bobo ». Des réminiscences de mon passé montent en moi, les inquiétudes de ces mamans et voilà que c’est à mon tour d’y passer. Je rage, je suis en colère contre moi « comment ai-pu? » Durant les huit premiers mois de sa vie elle n’avait jamais fait de fièvre et voilà qu’après sa première visite dans ce système, sa température est à 40C.
    Fini, bien fini. Depuis ce jour je me méfis de ce qui est gratuit. J’ai assisté à la présentation du film et comme toute personne n’ayant pas d’intérêt ni de redevances de ce système je ne peux que conclure que le violeur refuse toujours d’admettre le viol malgré toute la pertinence des preuves se sauvant ainsi des conséquences. En fin de compte ce n’est que cela : un combat entre Goliath pharmaco-médical et David enfant-malade-parents-épuisés.
    Au fait en 1992-93 il y a eu une épidémie de méningite dans le Saguenay, onze enfants sont morts et tous avaient été vaccinés….

  23. BORNE dit :

    Silence, on vaccine.REMARQUABLE!!!!!!!
    edifiant mais tellement reel!!
    menbre de l E3M, j ai l habitude des combats délicat,mais ce sont ceux qui apportent les plus belles satisfactions.
    ne « lachons rien »sur ce sujet qui nous tient a coeur.

  24. Eliane Cierge dit :

    Enfin un film documentaire à la hauteur de nos souffrances de malades , j’en ai été bouleversée
    je me poserai toujours cette question : mais pourquoi nous a-t-on gâché la vie et celles de nos proches alors que, en 1994 la DGS avait été informée des effets néfastes du VHB
    Merci Lina

  25. Johanne desrochers dit :

    Bonjour moi je suis la mère d’un enfant autiste qu’ont cathégorise de TED , Joshua il a 5 ans maintenant il est née en 2003 , et quand il a reçue son vaccin d’un ans en retard toute son développement ses soudain arrêter son langage papa mama a cesser et il a eu des comportement bizzar tel que se frapper la tête très fortement par terre dans des crise de colère, avant il était le plus souriant et génial enfant qu’il soit
    et tout ceci existait pas avant le vaccin j’ai poser des question s’il y pouvait y avoir un rapport on ma vite répondu que cela avait aucun lien que c’était impossible.
    puis a trois ans quand j’ai lais fais examiner pour son langage qui ne se développait pas on ma toute suite donner un pronostique autiste c’était la fin du monde pour moi imaginer toute la souffrance que ses parents et enfants passe a travers ?
    Pour le profit et la politique
    de grosse machine a piastre
    je sais sans aucun doute maintenant que ses le vaccins car après cette nouvelle j’ai contacter la compagnie homeopatique avec la quel je me soigne depuis longtemp et il mon suggérer un protocol R 21 qui defait le vaccin et nettois le sang pour joshua deviner quoi après la confirmation du dianostique de d’autisme chez mon fils j’ai débuté le traitement 3 mois après Joshua a commencer a parler et commencer a être faire des lien , être propre et j’était au étude en réflexologie intégrale j’ai commencer a lui faire des traitement aussi, il a retrouver le sommeil depuis l’âges de un ans demi a 4 ans il ne dormait presque pas se reveillait trois a quatre fois par nuit et maintenant depuis le début de la réflexologi et de route endocrinienne il a retrouver le sommeil . ses merveilleux et vous savez quand il a de ma misère a dormir après un bout sans soin, il vient me le demander de lui masser les pieds!! il sais même en étant autiste qu’est-ce qui lui fait du bien j’ai eue un autre enfant deviner quoi je ne l’ais pas fait vacciner même après le arcellement du CLSC je leur est demander endosser la responsabiliter en écrit si elle devenait autiste elle aussi et ils ne mon plus arceller mais j’ai perdu ma place dans un groupe en lien avec eux, je me suis fait jeter a l’extérieur de CLSC et nourri source comme marraine d’allaitement parce que je parlait de produit naturelle que je prenait a titre personnel pour mes enfants et moi? ses a se poser bien des questions?
    merci de m’avoir lue
    praticienne en réflexologie intégrale maintenant et propriétaire d’une boutique en produits homéopatiques et produits et d’aliments naturels
    je n’est pas vue le doccumentaire mais je compte bien le voir merci Lina pour ton courrage de divulger ça n’en prend des personne comme toi professionnel qui dévoile car un vieille amie sage ma dit un jours ( le silence créer et fait des dépendants …la vérité et la connaissance donne la responsabilitée et l’autonomie a celui qui l’utilise bien)

  26. 11.02.2009
    Carlos Alvarez-Dardet et Juan Gervas demandent l’arrêt de la vaccination par Gardasil, qualifiée d’expérimentation sur nos jeunes filles
    Nous avons rendu compte dans cette note de l’hospitalisation de deux jeunes Espagnoles de 14 ans pour malaises, convulsions et pertes de connaissance, et de la décision consécutive des autorités sanitaires locales et nationales de suspendre le lot de près de 76.000 doses de Gardasil dont faisaient partie les doses administrées à ces adolescentes. Réagissant à cette nouvelle, Carlos-Alvarez-Dardet et Juan Gervas, deux des initiateurs du mouvement espagnol de « résistance civique » au Gardasil comprenant un manifeste et une pétition toujours en cours, demandent la suspension immédiate de la vaccination par Gardasil.

    Quelques autres liens donnés à la fin permettent de compléter le tableau et illustrent la réaction de certaines autorités sanitaires régionales, disant qu’il n’y a pas lieu de s’inquiéter.

    Lire la suite

    23:59 Publié dans Gardasil: très critiqué à l’étranger | Lien permanent | Commentaires (3) | Envoyer cette note | Tags : moratoire, gardasil, cobayes, convulsions, épilepsie, expérimentation, effets secondaires

    Lot de Gardasil défectueux ou effets secondaires? Deux Espagnoles à l’hôpital pour perte de connaissance et convulsions, dont l’une toujours en soins intensifs
    Le ministère espagnol de la Santé a demandé la suspension du lot NH52670 de Gardasil, suite au signalement par les autorités sanitaires de la Communauté autonome de Valence de l’admission aux urgences de deux adolescentes de 14 ans, peu après leur deuxième dose de vaccin, issu du lot en question. Les deux filles, qui ne se connaissent pas et n’ont aucun point commun à part l’âge et le Gardasil, ont été vaccinées le 4 et le 6 février, et ont toutes les deux eu des malaises, fait des convulsions et perdu connaissance très vite après la vaccination. L’une d’entre elles est toujours en soins intensifs, et son état est jugé grave, mais stabilisé. L’autre « présente une évolution favorable », nous annonce le journal El Mundo en date d’hier (10 février), dans l’article « Las niñas ingresadas en Valencia por la vacuna no tenían enfermedades previas » (Selon leurs parents, les jeunes filles hospitalisées à Valencia à cause du vaccin n’étaient pas malades auparavant).

    Les familles demandent l’arrêt de la vaccination, le retrait du marché du Gardasil et une diffusion internationale de l’information.

    Lire la suite

    06:27 Publié dans Gardasil: très critiqué à l’étranger | Lien permanent | Commentaires (3) | Envoyer cette note | Tags : gardasil, convulsions, épilepsie, effets secondaires, soins intensifs, décès, perte de connaissance

    09.02.2009

  27. Francine Laurier dit :

    Votre documentaire me procure une immense joie car il a pour but d’informer et d’inciter les personnes à se poser des questions sur les effets de la vaccination.
    J’aimerais vous faire partager mes expériences en ce qui a trait aux vaccins.
    J’ai 66 ans. Née avec une malformation cardiaque grave, ma mère, voulant toujours le meilleur pour sa fille, parla à mon pédiatre de la vaccination. Sa réponse fut immédiate: Madame, votre fille est trop malade pour qu’on la vaccine. Quel merveilleux médecin, Dr.Longpré! Il voulait m’éviter les effets secondaires souvent graves parce qu’il en avait sûrement vus autour de lui. D’ailleurs, il semble que de nombreux médecins ne font pas vacciner leurs enfants. Pourquoi? Et pourquoi le personnel infirmier dans les hôpitaux ne se fait pas vacciner à 100% contre la grippe? On n’atteint pas le 50%. Pourquoi aussi s’acharne-t-on à vacciner les personnes âgées et les personnes à la santé fragile?
    Mais continuons mon témoignage. Mon mari a été fiévreux, affaibli et alité pendant trois semaines à la suite d’un vaccin obligatoire pour avoir droit à une Bourse du Prêt d’Honneur. Il a manqué 3 semaines d’Université.
    Un jeune garçon âgé de 3 ans,plein de vie et en santé, de ma famille, est décédé 5 jours après avoir été vacciné, le mardi, contre la rougeole, la rubéole et les oreillons (RRO). Il a commencé par avoir une légère fièvre et un manque d’entrain, puis à la 3e journée, sa fièvre a augmenté au-dela de 40o et il a eu des convulsions. Amené d’urgence à l’Hôpital Charles-Lemoyne, on lui a fait une ponction lombaire et injecté des antibiotiques mais il est tombé dans le coma, le samedi et est mort le lendemain. On a diagnostiqué un syndrome de la méningite. Jamais les médecins n’ont voulu faire de liens entre la vaccination et cette mort brutale. De plus, il n’est jamais entré dans les statistiques des effets secondaires désastreux des vaccins. Alors comment croire la supposée inocuité des vaccins si on ne compile pas méthodiquement tous les incidents?
    Vous comprendrez que 3 ans plus tard, nous avons pris la décision de ne pas faire vacciner notre bébé. À chaque fois que j’allais à la Clinique, je subissais le harcèlement des infirmières qui insistaient pour que le carnet de vaccination soit à jour. Bizarrement, mon pédiatre ne m’a jamais fait aucun reproche. Il était bien placé pour être au courant des effets souvent très graves des vaccins.
    D’ailleurs, je me demande pourquoi on sollicite si assidûment un système immunitaire en pleine formation chez les jeunes enfants jusqu’à 5 ans. Ne dit-on pas que l’allaitement protège les bébés parce que leur système immunitaire est au début de sa formation? En plus, le nombre de vaccins augmente de jour en jour. Les Compagnies salivent à la vue des profits engrangés et misent sur la culpabilité des parents et leur manque d’informations.
    Lors d’un voyage aux États-Unis, j’ai rencontré une femme dont la fille de 4 ans est décédée des suites d’un vaccin. Elle s’est donnée comme mission de s’informer et d’informer les personnes pour que leurs décisions soient basées sur des connaissances.
    Son site Internet donne beaucoup d’informations: http://www.vacinfo.org/default.asp

    Deux livres sont également très intéressants pour connaître l’origine des vaccins et le travail de Jenner en 1796 et pour mieux comprendre ce qu’est un vaccin et ses effets.

    The Sanctity of human blood
    Vaccination is not immunization
    par Tim O’Shea
    9th edition 2005
    Library of Congress ISBN 1929487088

    Vaccinations
    Les Vérités indésirables
    par Michel Georget
    Éditions Dangle
    Collection Médicale et para-médicale
    2000 ISBN 2-7033-0507-9

    Je pense que toute personne doit être libre de prendre les décisions qui concernent sa santé et celle de ses proches. Je pense aussi que l’on devrait avoir un protocole très strict pour compiler tous les incidents concernant les vaccins. Et on devrait donner tout le support aux personnes, qui en voulant bien faire, ont miné leur santé. Je compatis avec tous ceux qui deviennent les victimes d’un système bien rodé.
    Je vous remercie de m’avoir lue.

  28. Serge Démoulin dit :

    Bonjour,
    Je viens de visualiser le documentaire sur internet.
    Un grand merci pour ce documentaire très éclairant sur la pratique de la vaccination et la qualité des vaccins actuels. Ce sujet me tient à coeur car j’ai deux enfants et je les fais régulièrement vacciner sur la foi des affirmation des médecins. J’habite en alsace et j’ai constaté que beaucoup des médecins généralistes que j’ai consulté sont très réticents à parler des effets secondaires des médicaments en général qu’il me prescrive et réagissent souvent avec froideur lorsque face à ma propre réticence face aux médicaments. Tout ce passe comme s’il niaient les effets secondaires des médicaments même les plus notoires.

  29. marie-france Michal dit :

    Les laboratoires mentionnent les effets indésirables des médicaments, même il est conseillé de porter a leur connaissance si d’autres effets indésirables ne seraient pas notés…..alors comment un vaccin ne pourrait-il ne pas avoir des effets secondaires, le but étant de faire réagir notre système immunitaire

    Cela fait 15 ans que j’ai une myofasciite (brulure, sensation de broiement…), une fatigue invalidante, difficile de faire comme avant, j’étais une lève tôt, une amoureuse de la montagne,une voyageuse, et a cause d’un vaccin, je suis dépendante des drogues pour avancer chaque jour, mais ces médicaments a ce jour ne nous guérissent pas

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :