Études sur des personnes vaccinées et non vaccinées.

Vendredi le 30 janvier,  j’étais invitée à  l’émission de Madame Anne-Marie-Dussault, sur les ondes de Radio-Canada, avec  un représentant de la direction de la Santé publique qui a évoqué ceci comme argumentation en rapport à mon film.   « Il  y a eu des études réalisées sur des personnes vaccinées et des personnes non vaccinées et les résultats n’ont pas démontré qu’il y avait de différence .»

J’ai rejoint l’un des avocats américains qui s’implique dans le recours collectif  actuel de 4800 enfants autistes,  contre le gouvernement américain.  Il m’a bien confirmé qu’une telle étude n’existait pas.  Aucun organisme de santé publique n’aurait laissé 500 enfants, ou plus,  ne pas se faire vacciner,  pour évaluer si les vaccins causent des effets secondaires ou non. 

Par contre, il existe des études sur des enfants qui ont été vaccinés avec des vaccins contenant du thimérosal et des vaccins n’en contenant pas, et selon l’interprétation officielle, dans ces études, il n’y a eu aucune différence dans le nombre d’enfants atteint de problèmes neurologiques.  Alors pourquoi avoir retiré le thimérosal des vaccins des enfants si cela ne cause pas de problème ? Pourquoi afficher partout que maintenant il n’y a plus de thimérosal dans les vaccins des enfants si cela ne cause pas de tort ? Il faut toutefois remarquer qu’il y a encore du thimérosal dans le vaccin de la grippe et actuellement il est donné aux enfants. À cet effet j’aimerais ajouter que le Ministère de la santé et des services sociaux du Québec a  émis une lettre en Septembre 2008 énonçant ceci «  il n’existe aucune association entre l’administration durant l’enfance, de vaccins contenant du thimérosal et des effets neurodéveloppementaux, notamment les troubles autistiques.  » ( voir dernier paragraphe de la page no.1).

Je voudrais rajouter que si vous consultez la section « Lien causal & science » de ce Blogue, vous retrouverez des études scientifiques qui établissent le lien de causalité entre le thimérosal et les accidents neurologiques.

Mais le thimérosal n’est qu’une des problématiques de mon documentaire.  Je pose surtout les questions suivantes : Pourquoi la médecine traditionnelle ne dessine     t-elle pas des protocoles de soins pour aider les personnes atteintes d’effets secondaires tels que le proposent les chercheurs invités du DAN ( Defeat autism now)  aussi pratiqué en France avec le groupe Fil d’Ariane ? Pourquoi le mépris face aux personnes malades suite à une vaccination ? Pourquoi nous vaccine t-on  comme si nous étions des troupeaux de moutons sans se soucier de notre état de santé ? Pourquoi le « doute raisonnable » n’existe t-il pas entre la vaccination et son effet secondaire ou sa complication?

Et pourquoi nous dire que nous sommes en contact avec des microbes, et des bactéries tous les jours, et que par conséquent, la vaccination n’est pas différente? Nous cotoyons les bactéries depuis toujours et notre corps s’y est habitué , ceci n’a rien à voir avec les produits toxiques que contiennent les vaccins et qui sont injectés dans notre corps.

Lina B Moreco

Publicités

9 Responses to Études sur des personnes vaccinées et non vaccinées.

  1. Martine Baron dit :

    Qu’est-ce que vous faites des maladies pour lequel on vaccine et qui ont disparrues mais qui sont entrain de refaire surface. La vaccination est a titre de prévention collective et individuelle. Je ne ni pas les effets secondaires qui peuvent y etre attitré et j’en suis touché mais…
    Il est sur que je vais approndir la question pour m’en faire une réelle opinion et j’espère bien que ceux qui iront voir votre film et qui en seront par la suite révolté feront également de même avant de se faire une réelle opinion sur ce sujet.

    • Lina B. Moreco dit :

      Chère madame Baron,
      Ce que je dis dans mon film est ceci et je me permets de le répéter : Sans reconnaissance du lien causal, on ne soigne pas adéquatement les personnes atteintes des effets secondaires. Pourtant, des protocoles sont dessinés en dehors des hôpitaux et cela n’intéresse pas les médecins car ce n’est pas enseigné à l’université. ( Je réfère à ces protocoles dans le texte auquel vous venez de répondre). Au contraire on préfère le mépris devant les personnes atteintes de séquelles post-vaccinales. En ce qui concerne les maladies disparues, la polio ou la diphtérie, je ne questionne pas cette dimension dans mon documentaire, par contre, sachez qu’aujourd’hui on vaccine de plus en plus pour des maladies dont on peut guérir ou se prévenir, et cela je le questionne.

  2. Marie-Hélène Lessard, ND.A. dit :

    Je suis naturopathe agréée et je me spécialise en périnatalité et enfance. J’ai remercié et je remercie encore Mme Moreco d’avoir produit ce film, parce qu’en tant que naturopathe, nous avons souvent l’odieux de montrer l’envers de la médaille de ce sujet tabou.
    Je voulais personnellement témoigner d’une autre problématique que je vois régulièrement. Il s’agit de parents qui viennent me voir en me demandant si j’ai un pédiatre à leur référer. Et ce, pour la simple raison que leur pédiatre actuel (eh oui, ils en ont un!) refuse de suivre leur enfant TANT QUE CELUI-CI N’EST PAS VACCINÉ!
    Aux dernières nouvelles, la vaccination n’était pas obligatoire au Québec. Nos médecins l’auraient-ils oublié? Ou bien est-ce l’industrie qui pèse si lourdement sur leurs épaules?
    Les médecins n’ont pas le droit de refuser le suivi d’un jeune patient qu’il soit vacciné ou non. Mais les parents n’ont pas l’énergie pour se battre et font simplement appel à d’autres médecins ou professionnels de la santé plus respectueux de leurs désirs.
    J’espère de tout cœur que ce film soit vu et entendu par les médecins du Québec.
    Merci Mme Moreco de votre courage et de votre audace.
    Marie-Hélène Lessard, ND.A.
    Membre de l’association des naturopathes agréés du Québec

  3. Céline Léger dit :

    Je suis infirmière et on nous a transféré la semaine dernière, à l’hôpital où je travaille, un enfant de cinq mois pour une investigation physiologique/neurologique car l’enfant présente des épisodes d’absenses. Dans les notes de transfert, on mentionne que deux jours après la vaccination de quatre mois, l’enfant a présenté de 12 à 15 épisodes d’absence en deux jours,où les yeux deviennent absents et la durée varie entre 10 secondes à une minute. Je les ai observées également avec parfois quelques contractions des membres inférieurs, puis l’enfant revient à la normal. Jusqu’à ce jour l’enfant se développe normalement, est allaité normalement et ne présente aucun antécédent qui le prédispose à ce changement. Un beau bébé en santé, en pleine force de croissance.
    En parlant avec le neuroloque de cette note de transfert, il me dit: ‘Non, non il n’y a pas de lien, c’est prouvé’. L’affaire est réglé. Il est médicamenté depuis et on augmente les doses pour éliminer les symptômes.
    Combien d’enfants se retrouvent dans cette situation et les parents dévastés par ce changement si soudain?
    Quand je questionne les parents, ils ont tout de suite fait ce lien plausible. Je leur ai recommendé de voir ce présent film de Lina et référer au bloque pour leur permettre d’échanger et de prendre une décision éclairée en plus des nombreux livres sur le sujet à Biosphaire par exemble et naturopathes pour les soins à l’enfant.
    Je crois fermement qu’il est grand temps de créer des cliniques de médecines alternatives/complémentaires en collaboration avec des médecins qui ont une vision élargie de la médecine ou plutôt de la nature humaine et qui ne demandent qu’à travailler à ciel ouvert avec d’autres professionnels de la santé afin de desservir une population de plus en plus handicapée sur le plan du savoir soigner. Avouons que le Québec ( le corps médical) est très en retard sur cette approche en soins naturels. Ce que la population demande ce n’est pas de nier la médecine actuelle, elle est très importante mais d’ouvrir les portes à d’autres possibilités et d’y travailler en complémentarité.
    Je remercie Lina et ses collaborateurs et tous les autres qui oeuvrent à démystifier la santé d’aujourd’hui!

  4. verdurand dit :

    Bonjour,

    Les effets secondaires aux vaccins m’interressent et je voudrais savoir ou me procurer le film de Mme Moreco. Merci .

    Florence

    • Lina B. Moreco dit :

      Bonjour,
      Voici les détails concernant la vie du film SILENCE, ON VACCINE
      – Projection au cinéma ONF ( coin St-Denis et Demainsonneuve) jusqu’au 12 février.
      – Projection au cinéma LE CLAP de Québec, à partir du 20 février pour une semaine.
      – Rendez-vous du cinéma Québécois, le 25 février, une représentation.
      – AMC Forum Montréal, à partir du 20 mars 2009 v.anglaise ( Shots in the dark)

      – Le DVD devrait sortir au printemps 2009. SVP m’écrire à : vaccinedoc@hotmail.com pour être avisée de la sortie du film.

      Merci
      Lina B Moreco

  5. Quel médecin étudie d’abord le terrain pour savoir si l’enfant est capable de supporter le vaccin? Quel médecin étudie les antécédents médicaux des parents?
    Lorsque j’ai fait vacciner mon fils à 18 mois pour le ROR, j’étais très réticente. J’explique au médecin que je suis très inquiète, car notre neveu est devenu autiste après ce vaccin et que j’avais peur que cela lui arrive aussi. Il nous a rit en pleine face en citant la même chanson qu’on entend depuis longtemps: « Il n’y a eu aucune étude… bla-bla-bla! » en lui enfonçant l’aiguille dans le bras. Notre médecin n’a même pas pris en considération la prédisposition génétique dans notre famille. Notre fils est devenu autiste après ce vaccin de la même manière que son cousin. Avant le vaccin, il parlait et se développait normalement. Après le vaccin, il ne parlait plus et ne marchait plus. La vaccination est une violation du droit d’être un enfant heureux et en santé.

  6. Nelly dit :

    Bravo Me Moreco pour votre enquête « Silence on vaccine ». J’essaie de la faire connaître en France et je voudrais savoir où on peut se procurer le DVD. Ma fille a été très malade pendant 3 mois suite à un vaccin, elle a cumulé des infections dont la mononucléose, une infection à streptocoques et un torticolis violent, comme si son système immunitaire était perturbé, et je suis de près les informations scientifiques à ce sujet.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :