L’autisme se guérit.

Que ce soit en France, aux États-Unis ou ici au Canada, de plus en plus de parents arrachent leurs enfants des griffes de l’autisme. 

Voici un résumé de la situation vécue par la majorité des parents : Le développement de leur enfant était normal pendant la première année ou les deux premières années de sa vie, et soudainement,  du jour au lendemain,  l’enfant a perdu ses facultés de  langage, de jeux et de communication.  Il ne fait plus rien par lui même et ne reconnaît plus ses parents.

Malgré un diagnostic écrasant d’autisme , annoncé par les experts de cette maladie, les parents ont refusé de croire.  Ils ont vu leur enfant bien portant, ils ne pouvaient admettre que celui-ci était perdu pour la vie.

Ils ont cherché à comprendre et ont cherché des solutions seuls, en dehors d’un milieu médical qui leur répétait sans cesse, qu’il n’y avait rien à faire.

Comme l’écrit si bien l’auteure Évelyne Claessens dans son récent livre, L’autisme n’est pas irréversible,  «  Abasourdie, je me suis d’abord documenté, j’ai questionné des spécialistes et je me suis rapidement rendue compte que les parents d’enfants autistes étaient laissés à eux-mêmes dans leur quête de guérison. » Les parents doivent avancer contre vents et marées pour aider leur enfant.

Ceci est aussi vécu par Marie-Christine Dépreaux auteure du livre Autisme, une fatalité Génétique ?, Monique Morin, auteure du livre Vaccin, docteur maman en a assez et aussi Jenny McCarthy auteure des livres : Louder than words, et  Mother Warriors: A Nation of Parents Healing Autism Against All Odds et aussi Healing and Preventing Autism, qu’elle a écrit en collaboration avec le Dr Jerry Kartzinel et publié en avril 2009.

C’est en l’honneur de ces parents que j’ai écrit cette lettre.

Tous ces livres sont les témoignages émouvants de parents qui  ont refusé d’abandonner leurs enfants à une maladie produite par une  intoxication du corps causé par l’environnement ou la vaccination. 

Ils sont tous des parents qui n’ont pas cru aux  avertissements répétés du corps médical, : -de ne rien espérer,  -de ne rien entreprendre qui ne soit fait sans la surveillance d’un médecin, -de ne pas croire les lectures qu’ils feront sur internet au sujet de la guérison de l’autisme ,  -de vivre le deuil de leur enfant sain.

Je suis allée dans des congrès Américain et Canadien sur l’autisme voir  la section Congrès de mon blogue ( colonne de droite),  des lieux où des experts de tous les pays,  à contre courant de la médecine subventionnée par l’industrie pharmaceutique, aident les enfants à émerger de l’autisme. Des associations ce sont créées pour parler de cette approche biomédicale, le  Generation Rescue, le Fil D’ariane, et le Defeat austism now, pour nommer les plus importantes.

Vous pouvez aussi écouter la conférence ( en anglais seulement)  de la  docteur Wendy Edwards, de la fondation AUTISM Canada qui à aider son enfant à émerger de l’autisme.

Pourtant, malgré des succès de plus en plus impressionnants, des guérisons à répétition, les grands experts de l’autisme  refusent toujours de croire.  Ils refusent de collaborer avec les parents, ils refusent d’aider les enfants et de les guérir. Ils n’assistent pas au Congrès américain et encore pire, lorsqu’un parent se présente dans leur cabinet avec un enfant qui a guérit de l’autisme, ils jettent le parent à la porte. « Débrouillez-vous tout seul  disent-ils avec mépris ».

Ces experts de l’autisme ont  beaucoup trop à perdre :

-A) Leur réputation.  Ils sont des experts et ils n’ont pas découvert cette avenue de guérison.  Ils ont fermés les yeux sur les découvertes des dix dernières années.  

-B) Les subventions.   Ils ont reçu depuis des années des montants considérables sous forme de fonds de recherche.  Comment justifier ces montants sans avoir trouvé ce que les parents ont trouvé  par eux-mêmes?

-C) Des revenus de l’industrie pharmaceutique.  Ils seraient dans l’obligation de s’ouvrir à soigner autrement, sans médicament, sans intervention médicale  invasive, ce qui signifie une perte de revenus.

Je vous encourage à découvrir les livres dont je vous ai parlé dans cette lettre.   Ils sont le début d’un changement incontournable dans notre approche de la santé, dans notre capacité à se soigner autrement.

Si l’autisme se guérit, alors nous pouvons croire que plusieurs autres maladies neuro-immunitaires se guérissent aussi. 

Lina B Moreco

Publicités

36 Responses to L’autisme se guérit.

  1. Ce qui est dommage dans tout cela, c’est que des enfants continuent de souffrir pour rien. Le système médical n’arrive pas à réparer les blessures qu’ils ont causées. Ils font croire aux parents qu’il n’y a rien a faire: soit parce qu’ils ne veulent pas admettre leurs torts , ou bien ils ne savent pas comment traiter la maladie. Ils peuvent être offusqués lorsque des parents réussissent à faire mieux qu’eux. Alors, je vous en supplie, chers médecins…aller suivre la formation données par des médecins experts américains du Defeat Autism Now. Ils donnent des conférences et des séminaires. Nos enfants sont la génération qui vont prendre la relève de la société de demain. On ne peut pas les laisser ainsi sans rien faire. De grâce, sachez réparer les dommages causés, et mettez vos connaissances à jour. Voici la définition de l’autisme d’après ceux qui comprennent bien cette maladie: il s’agit d’un désordre du métabolisme causé par des troubles gastro-intestinaux qui influencent le fonctionnement du système immunitaire donnant des désordres neurologiques. En passant, une épidémie mondiale ne peut pas être causée par des facteurs génétiques.

  2. sebastien dit :

    Est-il possible présentement de trouver ce film soit en magasin ou sur le web??? Je suis en réflexion, j’ai une fille de 9 mois qui est sur le bord d’etre vacciné et je veux ce qu’il est le mieux pour elle…
    j’ai hate de voir ce reportage…

    • Lina B. Moreco dit :

      Bonjour. Pour vous répondre, le film n’est pas encore disponible en vente commerciale sauf en France car une maison de production Française a co-produit le film et ils ont les droits Européens de distribution. C’est la maison PLAY FILM, à PARIS. Cependant une version abrégé du film, soit 52 minutes se retrouve sur YOUTUBE http://www.youtube.com/watch?v=cGCHgkAz2eg le film est coupé en 4 version. La version originale du documentaire est de 84 minutes. Merci beaucoup pour votre intérêt pour le film.

    • Guichaoua dit :

      Sébastien,
      Je suis moi-même maman et comme vous je souhaite le mieux pour ma fille… Celle-ci n’a jamais été vaccinée, tout comme moi d’ailleurs. Elle est d’une santé éclatante! J’ai eu la chance de naître dans une famille précurseur en terme de lutte pour la liberté des vaccinations…
      je vous conseille de prendre contact avec la Ligue Nationale Pour la Liberté des Vaccinations (LNPLV ) à Annecy. Moyennant une cotisation de quelques dizaines d’euros par an, ils vous donneront toutes les informations sur les dangers des vaccinations, sur la manière de se défendre si l’on ne souhaite pas vacciner ses enfants, une aide juridique si besoin est, et surtout ils peuvent mettre en relation les gens, qui comme nous, se posent des questions sur le bien-fondé des campagnes de vaccination outrancières dans ce pays de France…
      Bonne réflexion…

  3. Catherine Kozminski dit :

    Je suis la mère d’une petite fille autiste de 6 ans et demi. De notre côté, à deux mois à peine, nous savions que quelque chose n’allait pas. Nous pensons fortement que notre fille est née autiste. D’ailleurs, l’autisme se définit comme étant un trouble neurocomportemental permanent et non comme étant une maladie, ce qui est une nuance importante, car un trouble neurologique, souvent associé à une lésion cérébrale, ne se guérit pas. Il reste donc au cerveau, qui est malléable avant l’âge de 5 ans, à créer de nouvelles connexions pour que l’enfant apprenne à compenser pour les sphères atteintes (langage, émotions, sensations, etc.). Ce n’est que vers l’âge de deux ans que nous avons constaté que son état était réellement anormal, ce qui est malheureusement bien souvent le cas. Après avoir obtenu trois diagnostics différents provenant de pédopsychiatres qui ne se connaissaient pas à l’effet que notre fille est bien atteinte d’un trouble envahissant du développement apparenté à l’autisme, nous avons voulu tout faire pour venir en aide à notre enfant. Jamais nous n’avons baissé les bras, ni accepté ce lourd diagnostic, mais il faut tout de même faire preuve de prudence en affirmant haut et fort que l’autisme est une résultante de troubles gastro-intestinaux. Et si ces enfants soi-disant autistes et « guéris » étaient atteints d’une maladie curable comme la maladie coeliaque qui peut développer des symptômes souvent confondus avec l’autisme ? Nous avons essayé la diète sans gluten et sans caséine, sans résultat. Je me bats maintenant depuis 4 ans pour que notre fille progresse un peu plus chaque jour. Elle parle, sourit, apprend à lire, a des amis, mais a tout de même tous les autres troubles associés à l’autisme, que l’on parle du trouble anxieux, d’un déficit d’attention avec hyperactivité, d’un trouble obsessif-compulsif, de troubles moteurs, d’une hypotonie généralisée, d’une hypersensibilité sensorielle, etc et nous sommes chanceux malgré tou: notre fille n’est pas un cas lourd ! Elle n’a pas de déficience intellectuelle. Les vaccins dans tout cela ? Personne ne peut vraiment savoir ou prédire exactement quelle est la cause exacte de l’autisme. On parle de cas par cas et on ne peut pas généraliser, car pas un cas d’autisme n’est semblable, si autisme il y a, bien sûr. Je pense que les parents doivent agir avec prudence lorsque confrontés à tous ces traitements qui s’offrent à eux (vaccination, diète, interventions comportementales, etc.) alors qu’ils se trouvent bien souvent dans un état de vulnérabilité extrême. L’important est de faire le plus de recherche possible et d’intervenir en respectant nos valeurs, nos convictions, mais surtout l’intérêt de l’enfant qui, au fond, n’a rien demandé de tout cela.

    • Lina B. Moreco dit :

      Bonjour,
      Par ce blog, je n’affirme pas que tous les enfants autistes ont la possibilité d’une guérison mais bien plutôt que vu l’épidémie actuelle d’enfants autistes, (une situation alarmante qui n’inquiète pas la santé publique plus qu’il ne faut) il pourrait s’avérer qu’une grande quantité de ces enfants souffrent plutôt une intoxication environnementale dont une partie peu être causé par les vaccins. Conséquemment si une grande partie de ces enfants pourraient être soigné par le biais d’une désintoxication en autre.

  4. Fanny Masson dit :

    En réponse à cet article qui peut sembler encourageant pour bien des parents d’enfants autistes, comme c’est d’ailleurs le cas pour notre propre famille, je ne peux m’empêcher d’être sceptique malgré tout … J’ai tout essayé auprès de ma fille depuis quatre ans déjà. À 3 mois, je savais que quelque chose n’allait pas chez elle, mais les médecins tardent souvent à poser un diagnostic puisque ces enfants semblent a priori normaux jusqu’à dix-huit mois, justement, bien qu’on ne puisse généraliser l’ensemble de cas d’autisme. On ne peut parler que de cas par cas. Mais si ces enfants autistes, « guéris » miraculeusement par des changements alimentaires, par exemple par une diète sans gluten et sans caséine, ne sont tout simplement pas plutôt atteints d’une autre maladie, telle que la maladie coeliaque ou autre ? Étaient-ils réellement autistes ? Combien de diagnostics ces parents ont-il obtenu avant de clamer haut et fort leur victoire sur l’autisme, si victoire il y a eu (à titre d’exemple, nous avons trois rapports différents de pédopsychiatres qui ne se connaissent pas affirmer que notre fille est atteinte d’une trouble envahissant du développement apparenté à l’autisme) ? Quels spécialistes ont-ils consulté et où ? Comment se peut-il qu’un trouble neurobiologique permanent se guérisse instantanément ? Ne parle-t-on pas surtout d’un état qui s’est amélioré de façon notable, mais pas dissipé complètement ? Je rêve plus que tout autre chose de voir un jour ma fille sortir de sa grande rigidité, de ses obsessions, de ses maniérismes, arrêter de faire des crises à tout moment, à la moindre contrariété, mais avant de donner de faux espoirs à des parents dépassés, excédés, vulnérables, prêts à tout pour « sauver » leur enfant, nous devons faire preuve de prudence, car l’autisme ne peut se guérir comme par magie … Si tel est le cas, donnez-moi la recette, car je ne l’ai pas encore trouvée. Pour arriver à constater que l’état de l’enfant autiste s’améliore, cela prend toute une équipe multidisciplinaire d’intervenants, du temps, de la patience, de l’amour, et encore beaucoup de temps. L’important, c’est de ne jamais perdre courage et de garder espoir, car les choses peuvent en tous les cas, de manière certaine, s’améliorer … Je vous suggère de lire
    L’Autisme, un jour à la fois, Les Presses de l’université Laval, 2008, 196 p., des auteures Nathalie Poirier et Catherine Kozminski.

  5. M Fontaine dit :

    Continuez votre bon travail Madame Moreco! Je vous en suis très reconnaissante!

    J’ai vu votre film et lu tous les livres que vous suggérez. J’en écris un en ce moment qui sera plublié en février ou mars 2010 (oui, je suis la maman d’un enfant autiste et, malgré ce que la médecine m’a dit… mon fils est en voie de récupérer! N’hésitez pas à me contacter si vous avez quelque chose à contribuer, je reserve un chapitre pour `les guides` c’est à dire les gens qui m’ont aider dans mon cheminement.)

    • Cals dit :

      Nous venons d’apprendre que notre fils atteint de 3 ans et demi est autiste, et nous trouvons que son mal s’est aggravé depuis 4 mois.. Il s’enfonce peu à peu, il se debat et ne supporte pas en fait son manque de communication. Il en souffre ! Vous dites que votre enfant va mieux. Qu’avez vous fait pour améliorer son cas ? Pouvez-vous me répondre S.V.P.

      • Lina B. Moreco dit :

        Bonjour Madame,

        D’abord je suis bien désolée pour votre enfant. Mais sachez que tout au long de ma recherche j’ai rencontré beaucoup de familles qui ont réussit à aider leur enfant à émerger de l’autisme.

        Dans la section XREF de mon blogue (entête) vous trouverez la référence d’un livre qui vient d’être publié et écrit par madame Evelyne Claessens au sujet de son fils autiste et de ce qu’elle a fait pour l’aider ; LIVRE : -Evelyne Claessens, L’autisme n’est pas irréversible, Québec, Groupe Étidions , éditeurs, 2009,

        D’autre part si vous visiter la section SOINS de mon blogue, vous y retrouverez de l’information,( qui est un point de départ) pour toutes familles cherchant des moyens concrets pour aider leur enfant. Il y a aussi l’organisation FIL D’ARIANE en France, qui aide les familles d’enfants autistes. Cette information est aussi sur mon blogue dans la section SOINS ( ENTÊTE du blogue) et aussi dans la section ASSOCIATION/ AIDE AUX MALADES (Colonne de droite du blogue).

        Finalement le plus grand organisme d’aide aux enfants autistes est le DAN ( DEFEAT AUTISM NOW) aux États-Unis. Cette information vous la retrouvez aussi sur mon blogue, colonne de droite. ASSOCIATION/ AIDE AUX MALADES

        Je vous souhaite bonne chance
        Lina B Moreco

    • Gachet Christine dit :

      Bonjour,
      Maman d’un enfant autiste de 8 ans, je voudrais en savoir plus sur tout ce qui est dit plus haut. Pouvez-vous me contacter par mail, je suis convaincue que l’autisme se guérit. Je me penche énormément sur le biomédical actuellement, mon fils fait de l’ABA à plein temps, mais pour sortir de l’autisme il faudra autre chose. J’attends vos réponses, je dois entamer le régime SGSC, mais je ne trouve pas de médecins spécialisés dans le domaine, pour les analyses etc…
      Je suis perdue dans la marche à suivre.
      Kristine Annecy

  6. Daniel dit :

    Les vaccins causent l’autisme – Pandémie de corruption

    À toutes les familles et citoyens concernés,

    Devant l’ampleur de la désinformation qui est présentée dans les médias conventionnels au sujet du lien vaccins / autisme, et plus récemment d’une pseudo-menace de ‘’pandémie de grippe porcine’’, nous annonçons la mise en ligne d’un nouveau site Internet pour informer la population du Québec sur ces graves sujets.

    La pression sur l’Establishment médical, le Cartel Pharmaceutique et les gouvernements s’est accentuée considérablement avec les nouvelles des cinq dernières années qui exposent les dangers de la vaccination et les liens avec l’augmentation alarmante des cas d’autisme et de maladies infantiles.
    http://www.alliancelibertesante.com/autisme_vaccins.html

    C’est toutefois l’implication de personnalités comme Jenny McCarthy, Jim Carrey et Oprah Winfrey depuis 2007 qui a fait toute une différence dans la conscientisation et le questionnement face aux dangers et à l’inefficacité de la  »pratique vaccinale ». Ils ont également contribué à mettre en lumière les thérapies biomédicales qui permettent de renverser le diagnostic d’autisme chez des milliers d’enfants blessés par les vaccins aux États-Unis.
    http://www.alliancelibertesante.com/therapies_biomedicales.html

    Le Dr Andrew Moulden, chef du Parti de l’Action Canadienne, a développ é une méthode d’évaluation qui permet de confirmer les dommages neurologiques causés par les vaccins. Il fut interviewé lundi le 1er juin 2009 à la radio KRFC 88.9 FM de Fort Collins au Colorado.
    Voir les détails sur cette page pour écouter l’émission en ligne :
    http://www.alliancelibertesante.com/articles/2009-05-27_vaccins_dommages_cerveau_dr_moulden.html

    Le temps d’agir est maintenant, car les menaces qui pèsent sur nos libertés et notre santé sont très réelles et bien que ces faits ne soient pas très réjouissants, ce n’est pas en détournant le regard que le problème va s’estomper. Aidez-nous à faire une différence et à réformer le système de santé du Québec en faisant circuler ces informations.

    Merci de votre implication,

    Daniel Pagé, éditeur
    Alliance Liberté Santé

  7. Christine dit :

    Ma fille de 2 ans et demi a été diagnostiquée comme étant autiste. Nous habitons l’ile Maurice et nous ne savons pas vraiment vers qui nous tourner. Pouvez-vous nous guider ?

  8. Cals dit :

    Je viens de relire mon appel au secours du mois d’octobre. Que de changements depuis. Nous n’avons pas perdu une seconde, en une semaine nous avons fait suivre Nathan par un psychomotricien, une orthophoniste, et une éducatrice spécialisée avec les chevaux. Au sein de la famille tout le monde s’est mobilisé pour adapter la méthode TEACH à cet enfant à la maison. Les progrès sont fulgurants, parfois entrecoupés de chutes mais il parait que c’est normal. Ce qui a été le plus dur c’est le régime sans gluten sans lactose, car il aimait beaucoup les pâtes et les yaourts mais il s’est adapté avec les yaourts de lait de riz et les pâtes (pas très bonnes) sans gluten. Ce qui a été le plus actif pour le faire évoluer, c’est le cheval. Il faut dire que nous avons eu affaire à une éducatrice parfaite ! les résultats : pratiquement plus d’écholalies, il commence à employer le « je » il commence à s’intéresser aux autres notamment à sa petite soeur, il n’en est pas encore aux « pourquoi » mais il pose des questions du genre » je vais aller voir les chevaux ? » il commente beaucoup ses journées, il articule très bien même si son langage n’est pas encore parfait. Il gère mieux ses colères, ses blocages, ses contrariétés mais nous lui expliquons tout, nous nous rendons très disponible lorsque nous le sentons triste ou prêt à se renfermer. Le mot d’ordre à la maison : de la joie, du rire, de la musique, chanter, et parler . Nous lui donnons aussi des compléments alimentaires, Vit du groupe B, magnésium, phosphore, calcium. Et en 1 semaine il a pris 5 cm alors que sa taille stagnait depuis 9 mois. Il ne porte plus de couches le jour (sauf accident) mais il ne peut pas gérer la propreté pendant le sommeil. Il a toujours besoin de beaucoup de sommeil (12 h la nuit, et 3 heures l’après midi). Nous sommes très encouragés à continuer et nous sommes tellement heureux pour lui. Nous l’aimons tant ! Si ce témoignage peut encourager d’autres familles en détresse….

    • Lucie dit :

      Bonjour je tenais tout simplement vous félicitez d’avoir permis a votre d’amélioré ses capacités en
      le stimulant de la sorte…

      J’ai également les même résultats que vous mais sans
      le privée de quoi que ce soit…. à une époque j’ai
      aussi essayé les regimes, la chélation, le chien de
      chez Mira et rien n’as eu autant de résultat qu’une
      stimulation intensive.

  9. belheirane med dit :

    je ss algerien, j ai deux filles de 17 ans , et de 12 ans, et un fils de 6 ans , mais malheureusement; il est autiste leger, il commence a parler , il aime la musique, et taper sur la table, il parle qu il veux , et n entre pas en conatcs avec les gents , mais il aime jouer avec les enfants , il chante beaucoup touts les chansant de la tele.
    meme en derer que c est un grand chanteur. il devais rentrer a l ecole, mais malheursement , il ne pas etre avec des enfants normal.
    j attends peut etre votre aide pour mieux me dire que je dois faire pour l inscrire dans un ecole ou un centre .
    actuellement chez nous n exciste pas des ecoles spacialises pour le cas de mon fis en algerie.

    j attends une repense favorable pour le cas de mon fils .

    mon mail c est (bibo6500@hotmail.com)
    slt

  10. zgou dit :

    il y a deux ans, le neurologue et la pédopsychiatre m’ont annoncé que mon fils etait autiste mais je le savais déjà , j’avais juste besoin de l’entendre pour agir. Deux ans de nuits blanches, de réeducation , il avait à peine deux ans, j’étais une etrangere pour lui, nous étions des étrangers pour lui. J’ai passé beaucoup de temps à l’observer et je suis allée à l’encontre de tout ce qui était écrit , j’ai beaucoup été soutenue par ma pédopsychiatre qui a été formidable et pleine d’espoirs. Je me suis battue avec l’ecole qui ne voulait plus de lui, et finalement , nous avons gagné. Il s’est reveillé d’un long sommeil, ses yeux sont devenus vivant, il m’a regardé peu à peu, puis il a regardé le monde. C’etait une seconde naissance, deux apres cette longue lutte. Et il s’est mis a parler et à imiter, aujourd’hui il rit, parle, plaisante, fait des calins, demande des bisous, a des copains, joue avec sa soeur. Aujourd’hui , des personnes sont convaincus qu’il n’était pas autiste, mais malheureusement si, car il y a deux , j’ai consulté tous les spécialistes, et tous les centres de diagnostic, il faut admettre , que dans certains cas, l’autisme se guérit, c’est long, il faut que l’enfant le veuille aussi, et il faut beaucoup d’amour, mais c’est possible.

    • co dit :

      Bonjour,

      Mon fils de 3ans et 3mois a été diagnostiqué autiste léger. Je suis dans la phase encore ou j’ai du mal à accepter, et il faut pour mon fils que j’aille de l’avant. Je cherche un pédopsychiatre compétent, je suis dans la région du 93 , et vous? pouvez me donner le nom de votre psy?
      Je pense que le bouche à oreille est ce qu’il y a de mieux.

    • maya dit :

      bonjour, svp, mon enfant a 21 mois aujourd’hui, je crains qu’il soit autiste. il a quelque symptomes est ce que vous pouvez me dire comment je dois faire pour lutter contre ça, je suis algérienne et j’habite Alger, ici, il n y a pas de prise en charge

      • Lina B. Moreco dit :

        Je crois qu’il faut lire les livres des parents qui ont aidé leur enfants à émerger de l’autisme. J’en ai mis plusieurs dans mes références.

  11. dabetic dit :

    MON FILS A DES TROUBLES AUTISTIQUE il a 2 ans et demi je me trouve ds le sud de la france vers PERPIGNAN ! j’ai entamer le régime SGSC, mais je ne trouve pas de médecins spécialisés dans le domaine, pour les analyses etc…je vous demande de l aide je ne sais pas vers qui me tourner !!

    • Simone dit :

      Bonjour, mon petit fils a également été diagnostiqué autiste asperger à 4 ans. Mais nous avions compris son mal 6 mois auparavant grâce à une émission télé. Donc immédiatement nous avons mis en place le régime SGSC, celui ci a commencé à donner des résultats 6 mois plus tard. Pour savoir s’il est intolérant au gluten les selles molles et fréquentes, une grande fatigue, un teint blème et en ce qui nous concerne une hérédité, nous n’avons pas fait appel à des examens plus poussés car ils sont lourds et traumatisants pour un enfant si jeune.Nous avons dans la semaine fait appel également à une éducatrice en équithérapie, une orthophoniste et un psychomotricien. Ma fille et moi nous nous sommes formées à la méthode TEACH (5 heures de travail avec l’enfant par jour). Très vite nous avons vu des améliorations . Il a commencé à parler, il est devenu propre la nuit et le jour. Aujourd’hui il a 5 ans et demi il a un niveau de CE1, est très éveillé, fait du sport, compose au piano, parle 4 langues, et même s’il a encore des comportements sociaux différents des autres enfants, il joue, rit, a de l’humour… Il a des passions, des objectifs (vaincre ses terreurs notamment celle de l’avion), sa santé est bonne mais nous faisons appel à des enzymes, des vit. groupe B, et surtout des bains de soleil le plus souvent possible. Il n’a plus de problèmes intestinaux. Ma fille est devenue experte en bonne cuisine sans gluten ni caséine, Alors qu’il était nettement au-dessous de la normale pour la taille et le poids avant la mise en place du régime, maintenant c’est un enfant complètement dans la norme, il a grandi, il a des pantalons de taille 6 ans dans lesquels il ne flotte plus, il peut se mesurer aux autres enfants de son âge sans aucun complexe ! Il est vrai qu’il faut beaucoup de patience et de calme car ces enfants ont vite compris qu’ils étaient différents et qu’ils devaient faire beaucoup d’efforts, néanmoins lorsque leurs limites sont atteintes, les crises surgissent sans prévenir et exigent de nous beaucoup d’amour, de douceur et de fermeté. Surtout pas d’énervements et pas de cris, ils y sont très sensibles ! En fait, un enfant autiste fait beaucoup grandir la famille ! Courage à vous, et beaucoup d’espoir car cela vaut le coup de s’investir !

      • Lina B. Moreco dit :

        Bonjour,
        Je me suis permise de mettre votre récit dans la section VICTIME de mon BLOG.
        Merci pour votre témoignage.
        Lina B. Moreco
        Silence on vaccine.

  12. descourvieres dit :

    Bonjour je m’appelle Natacha et j’ai un fils de 3 ans, Paul qui est dans le même cas que le vôtre, nous habitons Font-Romeu et nous avons trouvé deux médecins qui nous aident, le Dr Boesch de Montpellier et le docteur Boutellier de Perpignan, si cela peut vous être utile…
    Bon courage….

    • dabetic dit :

      merci pour vos reponse !! je suis a bout aucune prise en charge prevus pour mon loulou le camsp et le cmp a bloc !!!! peut etre quelques heures ds 3/4 mois je cherche une psy ABA sans succé sur le departement 66 , je fait venir une éduc 1h.30 par semaine ((elle aussi n a plus de place ) ) depuis qu il fait le régime nous avons vu des ameliorations mais je pense qu il abesoin d une prise en charge en plus si vs connaisez des proffessionnels competants merci de me communiquer leurs noms

  13. dabetic dit :

    natacha merci pour votre réponse , le docteur boutellier est ce lui qui a mit en place le régime sgsc et est qu il donne des suppléments a votre enfants ??

    • descourvieres dit :

      Bonjour, le docteur Boutellier a pris en charge de façon globale Paul en faisant des analyses pour trouver l’origine de ses troubles (négatives concernant une infection bastérienne) mais on continue de chercher notamment du côté intestinal où il y a de réels problèmes…. Le régime et le traitement antibiotique ont donné une bonne amélioration ce mois-ci et le docteur nous a donné des oméga 3, des probiotiques, de la glutamine pous ces intestins , de la vitamine D et de l’homéopathie…. Sinon il est pris en charge au cmp mais je ne crois pas que ce soit très efficace….
      Je suis intéressée pour échanger avec vous de vos expériences et je vous laisse mon mail… natacha_favreau@hotmail.com

  14. dabetic dit :

    en plus du régime est ce q l fait de l aba ou autre ???

  15. dabetic dit :

    à Descourvieres : le mail ne fonctionne pas, pourriez-vous me le redonner, sinon je vous laisse le mien
    pierre.dabetic0231@orange.fr

  16. veilleur dit :

    Pour ceux qui sont intéressés par les méthodes pour se désintoxiquer des vaccins :
    ils existent plusieurs méthodes : prendre des dilutions homéopathiques des vaccins que l’on a subit mais c’est difficile à se les procurer : la solution est d’aller voir un spécialiste par exemple un naturopathe capable de déceler les vaccins qui sont gênant dans notre corps et ensuite de pouvoir avoir une dilution homéopathique de tout ces vaccins par des labos par exemple en Suisse, ou/et prendre isothérapie urinaire qui est une dilution homéopathique de sa propre urine interdit en France aujourd’hui car cela permet de se soigner, mais toujours autoriser dans les autres pays dont la Suisse.
    Et sinon les désintoxications des métaux lourds : compliqués en prenant de préférence la combinaison de chlorella + teinture mère d’ails des ours + teinture mère de coriandre.
    bien sûre ne plus avoir de plombage et manger très peu ou pas de poisson car contient beaucoup de métaux lourds, ne plus utiliser de déodorant ou maquillage car la plupart ont beaucoup de métaux lourds, sinon changer de produit de beauté. car les 4 sources d’absorption en quantité énorme de métaux lourds sont : les vaccins de très loin, ensuite les plombages et les déodorants à l’aluminium, ensuite le poisson.
    les sites internet donnant des informations :
    http://orgone-france.lightbb.com/t668-desintoxication-metaux-lourds-vaccination
    video de conférence sur la désintoxication des métaux lourds : http://www.dailymotion.com/video/xbxqf6_conference-dr-klinghardt-a-zurich-e_tech
    meilleur documentaire sur l’aluminium au quotidien : http://www.youtube.com/watch?v=FAN0nXHCqpI&feature=related
    meilleur documentaire sur alzheimer : http://www.dailymotion.com/video/x68oxz_l-enigme-alzheimer-1_news
    meilleur documentaire sur la vaccination : http://www.youtube.com/watch?v=Mt1WJO9JV-4
    la meilleur vidéos explicatives sur le gardasil : http://www.dailymotion.com/video/xchw4t_danger-vaccin-col-de-l-uterus-garda_lifestyle.

  17. Stéphane RAVELOSON dit :

    Bonjour, je suis agréablement surpris de votre article . Étant père d’un enfant autiste , il s’appelle Sammy et aura 11 ans cette année je suis intéressé de savoir l’évolution de la recherche sur l’autisme .Ces derniers temps, j’ai entendu qu’en Afrique du Sud il y’a déjà un vaccin , est-vrai???
    Résident à Antananarivo Madagascar , notre combat est très dur: pas s’aide de l’état ,les gens pensent que c’est une maladie pas un état qui est due à de la sorcellerie .
    Partager, discuter, communiquer , c’est ce que nous avons besoin pour comprendre , et réagir pour le bien de Sammy dont un centre vient s’être crée pour lui et d’autres autistes comme lui à Antananarivo .
    Merci à vous .
    Stéphane

  18. maya dit :

    Mon fils de 21 mois, jumeaux avec sa soeur qui est, Dieu merci, bcp plus évéillée que lui, me fait apparaitre des symptômes d’autiste. quand je l’appelle, il répond pas sauf quand il veut, quand il veut quelque chose, il ne me montre pas, il commence à pleurer et hurler, parfois il se jette par terre et gesticule; c’est à moi de deviner ce qu’il veut. mais il est très calin, il adore prendre quelqu un dans ses bras et faire des bisous, et juste après le bisous il s’applaudit et dit baaa (bravo). il sait dire et faire bye bye et fais bisous avec la main, il reconnait les gens, a peur de ceux qu’il connait pas. il a marché à 11 mois, mais il voit jamais où il met les pieds, il fonce partout et n’a peur de rien. il adore les pubs et les dessins animés. mais il ne se concentre pas sur ce que je lui montre, même quand je lui montre quelque chose avec mon doight, il ne suit pas mon doight ni l’objet que je lui montre. quand il finit son biberon, il le jette par terre, mais quand je le crie fermement qu’il doit me le remettre dans ma main, il le reprend et il me le donne après il s’applaudit, il sait qu’il a fait un bon geste. il sait faire « ainsi font font, les petites marionnettes » « tappent, tapent, les petites (il tape et roule les deux mains avec la chanson » dites moi, comment je dois me comporter avec lui pour qu’il se réveille.

    • Lina B. Moreco dit :

      Je crois qu’il faut lire les livres des parents qui ont aidé leur enfants à émerger de l’autisme. J’en ai mis plusieurs dans mes références.

  19. yasna dit :

    ya t il un livre qui peut m aider a trouver la guérison pour ma fille elle a 2ans est demi

  20. ramzy dit :

    mon fils de 26 mois ne me répond pas lorsque je l’appelle mais le fait des fois ,ne parle pas encore sauf quelques mots ,joue très rarement avec les enfants , ces derniers temps il pique une petite crise de 2 mn si on change le chemin pour aller au magasin, aligne ses voitures et ses jouets ,mais sinon il mange tout seul me donne a manger des fois lorsque je joue avec lui, sait jouer à cache cache mais sauf moi qui me cache lui non il ne sait pas faire sourit au gens qui lui fait coucou me regarde lorsque je lui parle ou chante imite tous les gestes des chansons mais ne chante pas avec … bref son pédiatre m’a demandé de lui faire un EEG et de le mettre dans une crèche et surtout de lui interdire la télé et tous les écrans et la j’attends une amélioration je ne sais vraiment pas comment l’aider s’il vous plait donnez moi des idées ou des astuces pour le sauver de l’autisme parce qu’il y a un espoir je vous remercie d’avance je suis vraiment perdue en plus je suis une jeune maman trop sensible je ne sais pas comment faire merci.

  21. Solange Aimé dit :

    Ce témoignage pourra peut-être vous aider :

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :