Le Lancet et le Dr. Wakefield

février 4, 2010

Nous sommes au début du mois de février 2010 et le Lancet annonce qu’il  n’endosse plus l’article du Dr Wakefield réalisé en 1998 concernant le lien entre l’autisme et vaccination.  Du coup plusieurs vieux écrit sur son sujet sorte des tablettes pour nous raconter encore une fois à quel point ce médecin est malhonnête. Voir Article du Daily mail et un autre point de vue, plus critique du site Age of Autism.

Mon point de vue :

Au cours de la réalisation du film « Silence on vaccine », j’ai eu le plaisir de rencontrer le docteur Wakefield au Texas ainsi que  beaucoup de parents dont les enfants  Autistes, ont été soigné au sein de sa clinique.   Ses découvertes et ses recherches sont aujourd’hui fondamentales voire incontournables pour améliorer les conditions de vie  des enfants atteint d’autisme.  Je parle ici du lien entre :  Intestin – intoxication  ( vaccinale ou environnementale) et autisme.

Ce qui est dommage avec la rétractation du Lancet c’est que les médias ne posent pas de questions sur les motivations du Lancet.  Qui a pris cette décision ? Dans quel but ? Pourquoi en ce moment après 12 ans ? Qui sont les nouveaux joueurs au Lancet ? Ce serait bien d’avoir un regard critique sur cet autre côté de la nouvelle. De regarder à l’arrière de l’image projetée, cette sorte d’inquisition de la vérité.

Mais pour en revenir avec le docteur Wakefield,  il serait intéressant de savoir ce qui motive autant cette médiatisation démesurée .

À mon avis deux choses dérangent : 

-D’abord il questionne l’efficacité des vaccins – 1er tabou. 

-Ensuite ll effectue des recherches sur les causes  de l’autisme et s’intéresse aux protocoles de soins et de guérison-  2e tabou.

Il  touche à deux sujets extrêmement délicats.  Le lien entre l’intestin, l’intoxication (vaccin et environnement)  et l’autisme ou trouble envahissant du développement.

Il  bouscule tout un establishment de chercheurs qui grassement subventionnés, n’ont pas encore trouvé des solutions médicales à l’autisme et nient tout lien de causalité autre que génétique, alors qu’aujourd’hui nous faisons face à une épidémie d’enfant autiste.  Un enfant sur Cent est atteint au Canada, en France, aux États-Unis, en Angleterre pour en nommer que quelques-uns.  Ce n’est plus une question de génétique seule. 

Alors le docteur Wakefield dérange.

On écrit qu’il est coupable de ne pas avoir respecté certains protocoles de recherches.  Qu’il a été subventionné par des intérêts…   Hum..  Est-ce un motif raisonnable ? Il y a tant de recherches scientifiques de par le monde, qui sont majoritairement financées par l’industrie pharmaceutique et qui sont publiées avec  conflits d’intérêts  annoncés –  croyez vous qu’elles sont toutes respectueuses  des protocoles ?  Non.  Ils trichent aussi et très souvent.  Le pire, leur recherche sont acceptées les yeux fermées par nos organismes de surveillance de santé.  On a qu’à lire un article de Marcia Angell du New England Journal of Medicine  –   Insustry-sponsored clinical research, A broken system, – ou son livre : La vérité sur les compagnies pharmaceutiques –  pour comprendre l’étendue du contrôle qu’elle exerce sur les recherches, et sur ce qui doit être publiée ou non.

L’industrie est extrêmement compétitive surtout lorsqu’elle est entrain de dépenser des sommes d’argent considérables sur des recherches concernant le génome de l’autisme. Elle ne peut pas laisser se développer un concept ou une thérapie alternative qui puisse aider de manière significative les enfants autistes et parfois les guérir. Il lui faut mettre un frein. 

Le plus drôle, c’est qu’on criera au miracle lors de la sortie d’un médicament contre l’autisme.  On ne posera pas de question.  Socialement tout le monde acceptera du jour au lendemain que l’autisme puisse se guérir.  L’industrie l’aura dit, alors ce sera vrai.

Entre-temps, en  niant l’innovation qui n’est pas issue de l’industrie pharmaceutique, en méprisant les efforts des parents et des chercheurs qui tentent d’aider les enfants autistes  autrement que par les médicaments, et qui réussissent  à le faire à l’abris des regards, c’est à nous que nous nuisons.  Nous jouons le jeux de l’industrie.  Nous lui laissons droit de regard sur tout ce qui concerne notre santé.

Dans le film SILENCE, ON VACCINE, la majorité des enfants qui avaient reçu un diagnostique d’autisme vont aujourd’hui à l’école.  Ils ce sont considérablement améliorés.  Certains des médecins qui les avaient diagnostiqué ont refusé de savoir ce que les parents avaient fait pour aider leur enfant.  Même chose au Québec.  Les parents m’ont témoigné de leur stupéfaction face aux médecins qui , découvrant la nette amélioration de santé  de l’enfant, leur ont signifié  qu’ils ne désiraient plus les voir au lieu de s’intéresser au protocole de soins qui avaient produit de tels résultats.  Pas étonnant que le sujet de la disparition des symptômes de l’autisme chez un enfant,  reste Tabou.

Je tiens à préciser que selon les rencontres que j’ai eu avec les parents d’enfants autistes,  on peut convenir qu’un enfant atteint d’autisme peut à des degré différents, selon l’âge, la gravité de l’atteinte, le protocole de soins, améliorer sa condition de santé.

Voici une lettre envoyé par un parent. Elle est sur mon site . Cette lettre reflète dans son ensemble ce que tous les parents d’enfants autrefois autistes  m’ont raconté.

Je suis la mère d’un enfant qui fut victime de vaccins, plus précisément le RRO de 12 mois.  Suite à cela, notre vie a basculée et a pris un tournant que l’on aurait jamais imaginé.  Notre cher enfant qui était joyeux et agréable, fut transformé en enfant hyperactif, agressif avec des sauts d’humeurs.  De plus, il développa des difficultés avec son langage réceptif et expressif.  Il était défensif au niveau sensoriel et il avait souvent des maux de ventre et de la diarhée.  Les médecins et professionels nous on dit qu’il avait aucun lien entre ses nouveaux comportements et sa réaction face au vaccin.  Nous avons essayés plusieurs formes de thérapies, tel que ABA, ergothérapie, orthophonie, thérapie d’intégration auditif, etc.  Nous avons remarqué quelques améliorations qui semblaient limitées et qui nécessitaient quand même une accompagnatrice à la garderie et l’école.

J’ai commencé à voir des liens entre les aliments que mangeait notre fils et son comportement.  J’ai trouvé celà intéressant, car j’étais diéticienne. Mais mon entrainement professionel à McGill, m’a pas sensibilisé au fait que la nutrition puisse  jouer un rôle important dans le comportement, dévelopement du language ou l’apprentissage d’un enfant. Au début de 2006, j’ai participé à une conférence et formation professionelle de DAN! (Defeat Autism Now!).  A ce moment là, j’ai découvert les recherches qui établissaient le lien probable entre la vaccination et les difficultés qu’éprouvait notre fils.  Heureusement, je trouvais espoir dans une approche integré qui visait l’enfant sur un plan individuel.  Avec des changements alimentaires, des suppléments pour améliorer sa biochimie et un désintoxification de métaux lourds, notre fils est presque rétabli!  Il est heureux, plus sociable, a des amis et va à une école conventionnelle sans support!

AUTRES RÉFÉRENCE REÇU du VRAN : Vaccine Risk Awareness Network

Dr. Andrew Wakefield commentary: The Devil’s in the Detail:  http://www.rescuepost.com/files/autism-file-usa34-wakefield-2.pdf

Safe Minds stands behind Dr. Wakefield: http://www.ageofautism.com/2010/01/safeminds-supports-dr-andrew-wakefield.html#more

In the Lancet paper Wakefield et al reported a novel inflammatory bowel disease in 12 children with developmental regression (autism) and expressly stated that “We did not prove an association between measles mumps and rubella vaccine and the syndrome described.” The conclusion drawn by the case series was that, “Further investigations are needed to examine this syndrome and its possible relation to the vaccine.”  The study’s conclusion and call for additional research is often incorrectly misinterpreted as a call to discontinue immunization against measles, mumps and rubella. 

Generation Rescue Supports Dr. Wakefield: http://www.ageofautism.com/2010/01/generation-rescue-supports-dr-andrew-wakefield.html#more :

http://www.generationrescue.org/wakefield_statement2.html

The recent decision by the General Medical Council of the United Kingdom against Andy Wakefield shouldn’t surprise anyone who understands the stakes, profits, and reputations at risk in the debate over vaccines and autism.

The sole purpose of the GMC’s ruling this week is to try and quell the growing concern of parents that the expanding vaccine schedule and the remarkable rise in autism are correlated. The GMC will no doubt be helped by a press that barely understands the debate and has never read any of the dozens of studies published by Dr. Wakefield in many different respected medical journals.

Pledge of Support from the Autism Collaboration:

“Today’s verdict by the General Medical Council epitomized their negligence in respecting all of the sound scientific studies worldwide replicating the findings of Dr. Andrew Wakefield.  In the United States we will continue to fund studies replicating Wakefield’s work. We will focus more heavily on helping to educate the British public about the dangers of the MMR. We will look with renewed vigor into possible misconduct by the GMC. And, most importantly, we will continue to recover children from autism thanks, in large measure, to Dr. Wakefield’s pioneering work.  We have witnessed and applaud the sustained courage and dignity of Dr. Andrew Wakefield.  He has stood by the children, and we will stand by him.

Groups Comprising the Autism Collaboration:

Autism One  –  Autism Research Institute  –  Generation Rescue  –  National Autism Association  –  SafeMinds  –  Schafer Autism Report  –  Talk About Curing Autism  –  Unlocking Autism

This article discusses the First Amendment complaint by US & British vaccine & autism safety advocacy groups looks very interesting:  http://www.ageofautism.com/2010/01/-false-testimony-denies-lancet-doctors-a-fair-hearing.html#more

Réaction de Jenny Mac Carthy and Jim Carrey. http://www.naturalnews.com/028109_Andrew_Wakefield_Jenny_McCarthy.html

Envoyé par Lina B. Moreco  http://linabmoreco.worpress.com/soins/

Réalisatrice : Silence on vaccine  www.onf.ca/silenceonvaccine

Publicités