Parents

Cette section est réservée à des témoignages de familles qui ont vécu de la pression médicale, qui n’ont pas fait vacciner leur enfant  ou qui ont modifié l’horaire de vaccination ( le calendrier) .  Cette section a été ouverte pour répondre à la demande de parents qui voulaient sortir de l’isolement et  découvrir si la pression et la discrimination vécue, qu’elle soit médicale ou sociale, était quelque chose de commun, qui était vécue au sein des familles qui choisissent de vacciner autrement .

Je souhaite par cette section que les parents puissent communiquer entre eux, échanger de l’information et aussi conseiller les parents qui subissent trop de pression.

Ces personnes m’ont écrit via ce « blog » ou via mon adresse email à : vaccinedoc@hotmail.com

———————————————————————————————————-

Envoyé le 13/11/2013 à 00:57

bonjour
je vous écris pour vous raconter mes peurs de mamans, j’ai fait vacciné mon bébé de 2 mois, deux injections prevenar et hexa.

Le bébé a eu une force réaction, tout d’abord comme un choc electrique puis il a hurlé toute la journée, puis fièvre puis diarhées pendant une semaine.

Alors, j’ai décidé de me renseigner sur ces vaccins,comme une … je ne l’ai aps fait avant et j’ai fait confiance à un médecin,chose que je ne ferai plus.Car

1- je suis furieuse qu’on nous préscrive des vaccins non obligatoires sans nous demander notre avis

2-qu’on fasse vacciner un bébé de deux mois sans explorer son état de santé

3-qu’on n’informe pas les parents des risques éventuels et apparements pas si rares que çaque puisse déclencher un vaccin à court et long terme.

En lisant les méfaits des vaccins j’ai pleuré et j’ai demandé pardon à mon bébé, j’ai peur pour lui que ça lui cause du tord à court ou long terme.Je m’enveux de ne aps avoir su le protéger, car si j’aurai lu davantage j’aurai fait vacciné que les vaccins obligatoires et en plus PAS A DEUX MOIS DE VIE !:!!!!

à présente je ne veux pas refaire les autres injections de vaccins non obligatoires.Je veux refaire que le dtpolio mais pas maintenant, à un an pour les injections qui lui restent.

alors cheres mamans je me retourne vers vous,celles qui se posent des question comme celles qui ont déja affronté ce genre de choix.

je ne sais pas si c’est trop tard pour moi de faire marche arrière

je ne sais pas quels conséquences pour mon bébé si je choisis cette solution

mais je sais à présent que plus jamais je ne ferai confiance à un médecin!

durant toute ma grossesse j’ai mangé sainement jamais pris de médoc etc pour avoir un bébé en bonne santé et voilà qu’à 2 mois de vie on lui injecte des métaux lourds et des virus !

je suis furieuse!! FURIEUSE et je précise que je ne suis pas contre les vaccins mais contre la vaccination massive et surtout si tot ! sachez que c meme pas une obligation de vacciner un bébé si tot !! ah si j’avais su!.

MERCI

———————————————————————————————————-

Envoyé le 29/10/2013 à 12:01

Je m’appelle Nello, né le 17/10/2010. j’étais un beau et gentil bébé qui faisait le bonheur de mes parents.jusqu’en juillet 2012,ils ont eu le plaisir de me voir évoluer normalement.Nous avions tout pour être heureux. j’étais bien portant. Par une belle journée du début de juillet, ma Maman m’a emmené pour mon dernier rappel de vaccin « PRIORIX ROR ».A deux mois j’ai été soigné pour la rougeole à l’hôpital d’Annecy.Peu de temps après ce vaccin de rappel, plus rien n’allait aussi bien.On s’est demandé pourquoi, en marchant joyeusement à 4 pattes,les pouces de mes mains rentrait vers l’intérieur, je marchais donc dessus. Puis petit à petit se sont mes mains qui se fermaient et mon évolution à 4 pattes se faisait les point fermés… En aout 2012, je n’ai plus la même vitalité, j’étais fatigué je ne me mettais plus debout pour essayer quelques pas. Une nuit, fin aout 2012,je me suis réveillé pris d’une douleur intense, probablement dans la tête. Inquiets mes parents ont tout fait pour me réconforter dans leur bras, ils m’ont donné un anti-douleur, mais rien y faisait. mes muscles se crispaient… J’étais recroquevillé en boule dans les bras de mes parents,mon corps étais complètement fermé avec cris et pleurs de douleurs. Maman et Papa m’ont emmené à l’hôpital. Il s’en est suivi plusieurs longs séjours d’hospitalisation et beaucoup d’examens.Avec des résultats toujours trop flous. Aucun diagnostic ne nous a été clairement expliqués. Nous ne demandions qu’à faire confiance à la médecine. Le premier IRM effectué seulement un an après pour le résultat suivant : « A l’étage sus tentoriel, le volume ventriculaire apparait augmenté, avec une trop belle visibilité des espaces sous archoidiens sans mise en boule des cornes temporales, orientant plus vers une atrophie de la substance blanche que vers une hydrocéphalie. » Les neuro-pédiatres d’Annecy, ainsi que le professeur Chabrol de l’hôpital de la Timone à Marseille ne trouvent rien.L’histoire du vaccin, après la rougeole, les médecins n’en parle pas « sujet tabou » Aujourd’hui encore, assisté de mes parents et de spécialistes « lesquelles? » Je me bats contre un mal qui me ronge, tout n’a fait que s’aggraver. je ne peux plus marcher, je ne parle plus, ne peut plus saisir d’objets pour jouer, ne peux plus soutenir ma tête ni mon dos. Mes muscles sont raidis, tendus; ne peux plus contrôler mes membres qu’avec énormément de concentration. Mes parents et moi aimerions trouver des témoignages d’enfants qui auraient vécu cette terrible épreuve. Que vais-je devenir?
voici pour tout renseignement ou contact mon site: http://nelloeag.wix.com/nello—eag

——————————————————————————————————————–

Envoyé le 23/03/2012 à 16:49 | En réponse à dabetic.

Bonjour, mon petit fils a également été diagnostiqué autiste asperger à 4 ans. Mais nous avions compris son mal 6 mois auparavant grâce à une émission télé. Donc immédiatement nous avons mis en place le régime SGSC, celui ci a commencé à donner des résultats 6 mois plus tard. Pour savoir s’il est intolérant au gluten les selles molles et fréquentes, une grande fatigue, un teint blème et en ce qui nous concerne une hérédité, nous n’avons pas fait appel à des examens plus poussés car ils sont lourds et traumatisants pour un enfant si jeune.Nous avons dans la semaine fait appel également à une éducatrice en équithérapie, une orthophoniste et un psychomotricien. Ma fille et moi nous nous sommes formées à la méthode TEACH (5 heures de travail avec l’enfant par jour). Très vite nous avons vu des améliorations . Il a commencé à parler, il est devenu propre la nuit et le jour. Aujourd’hui il a 5 ans et demi il a un niveau de CE1, est très éveillé, fait du sport, compose au piano, parle 4 langues, et même s’il a encore des comportements sociaux différents des autres enfants, il joue, rit, a de l’humour… Il a des passions, des objectifs (vaincre ses terreurs notamment celle de l’avion), sa santé est bonne mais nous faisons appel à des enzymes, des vit. groupe B, et surtout des bains de soleil le plus souvent possible. Il n’a plus de problèmes intestinaux. Ma fille est devenue experte en bonne cuisine sans gluten ni caséine, Alors qu’il était nettement au-dessous de la normale pour la taille et le poids avant la mise en place du régime, maintenant c’est un enfant complètement dans la norme, il a grandi, il a des pantalons de taille 6 ans dans lesquels il ne flotte plus, il peut se mesurer aux autres enfants de son âge sans aucun complexe ! Il est vrai qu’il faut beaucoup de patience et de calme car ces enfants ont vite compris qu’ils étaient différents et qu’ils devaient faire beaucoup d’efforts, néanmoins lorsque leurs limites sont atteintes, les crises surgissent sans prévenir et exigent de nous beaucoup d’amour, de douceur et de fermeté. Surtout pas d’énervements et pas de cris, ils y sont très sensibles ! En fait, un enfant autiste fait beaucoup grandir la famille ! Courage à vous, et beaucoup d’espoir car cela vaut le coup de s’investir !

——————————————————————————————————————–

Publié le 8 avril, 2009.

Un vaccin sans consentement.

Bonjour,

Tout d’abord je vais me présenter, je suis une maman de 20 ans qui a eu un bébé il y a un an.

Je suis très alerte et hostile face a  la médecine prônée par la santé publique et surtout a cette idée de l’aile protectrice que forme l’ensemble des médecins. Je vous écris parce que depuis que votre documentaire a apparu, j’ai senti que je ne suis pas la seule qui se pose des questions sur ce sujet grave. Je vous raconte donc mon cas, si cela ne vous incommode pas.

En février 2008, je suis admise vers 4 heures et demi a l’Hôpital Ste-Justine, j’ai des contractions au 4 minutes. Vers 7 heures et demi je vois dans mes bras cette petite vie que j’ai tant attendu. Apres 7 heures de travail et d’une nuit sans sommeil – la première nuit du bébé a l’hôpital-, les dizaines de visites des infirmiers, des médecins, des préposées, des amies, des proches et j’en passe, je suis effectivement épuisée. Au retour a la maison, je trouve dans le cahier de vaccination de mon bébé – que je ne comptais même pas utiliser et qu’on m’a donnée la-bas,  une note: vaccin hépatite b recombivax, la dose telle, l’infirmière telle, et la date.  Je suis choquée, j’ai même les larmes aux yeux. Comment ont-ils pu? Le souvenir des heures passées a l’hôpital est vague et du a l’énorme fatigue. J’essaye de reconstituer les événements dans ma tête, mais c’est une perte de temps. Entre les visites des proches et des infirmières qui faisaient toutes sortes de choses  – parfois 2 en même temps; une prise de sang +…   Je n’arrive pas a cerner le moment ou ils ont pu nous demander un consentement éclairé et libre. Et je sais que je l’aurais refusé de toute manière, ce vaccin.

Je regarde la carnet de vaccination: hépatite b> 4eme année du primaire. Je cherche ensuite pourquoi mon bébé a été vacciné en douce, oui en douce, a quelques heures de la naissance. L’hôpital reçoit ma plainte et ne me contacte que 6 mois après! Dans leur lettre, aucune excuse, mais plutôt des raisons « béton » et une petite note a la fin précisant qu’on peut toujours avoir recours au Protecteur du citoyen. Je décide de voir la commissaire aux plaintes en personne. L’initiative vient de mon conjoint. Elle arrive au rendez-vous avec notre  – dossier , quelques papiers barbouillées de notes-.

Je comprend très vite qu’elle nous n’est pas utile dans ce combat. Elle refuse d’admettre que l’hôpital a commis une erreur, que l’infirmière n’as pas suivi LEUR propre protocole. En fait, elle était chargée de nous faire partir heureux et sans soucis. Elle parle aussi de nos origines, mon copain et moi. Notez bien qu’elle n’as pas la liste des pays endémiques et qu’elle nous dit qu’il faut fournir des documents pour l’obtenir.   Bon, je viens du Liban, mais je suis née en Russie ou j’ai reçu tous mes vaccins  – ma mère était infirmière-, et mon copain lui, est né au Québec, d’un père congolais et d’une mère québécoise qui travaillait dans le milieu hospitalier, donc il a reçu tous ses vaccins lui aussi. Elle nous dit que c’est fortement recommandée dans notre cas, parce que les autres membres de nos familles peuvent être porteurs du virus. Mais si c’est recommandée, ce n’est aucunement obligatoire, et ça c’est connu. D’ailleurs, selon mes recherches, la mère doit subir des tests sanguins pour l’hépatite et c’est seulement dans le cas ou elle est porteuse qu’on pourrait envisager de vacciner le bébé. Or ce n’est pas le cas. 

Donc vous comprenez comment j’ai stressée après avoir vu ce vaccin écris dans le carnet; j’ai été presque convaincue que j’avais l’hépatite et qu’on ne me l’as pas dit. Voyez les dommages sur le moral!

Et cette fameuse liste des pays endémiques, on l’a tout simplement demandée a l’infirmière qui travaillait a l’étage des naissances, et cela, sans aucun document ni question!

Bon, vous allez peut-être penser que je suis une mère un peu lunatique qui n’as pas pu voir qu’est-ce qu’on faisait a son bébé. J’ai parlé a plusieurs mères qui m’ont témoignée la même chose sur un forum. Elle avaient toutes trouvé des notes dans le carnet et elles n’avaient aucune idée de comment ça s’est produit, alors qu’elles étaient la. Faut pas oublier le fait que les infirmières rentraient presque a toute heure de la journée et elles étaient souvent en paire.

Voila, je vous ai livrée mon histoire. Je compte encore me battre pour obtenir la justice face a ce géant qui est la « santé » publique et leur fournisseur Merck, Wyeth etc. J’ai contacté plusieurs personnes mais aucun ne s’intéresse vraiment a me défendre.

J’espère juste qu’après avoir lu mon message, vous puissiez me donner des ressources ou des contacts qui feront évoluer ma recherche et ma bataille.

Merci d’avance et bonne continuation.

Diana. H, Québec, Canada

———————————————————————————————-

Publié,  le 6 avril 2009.

J’ai 4 enfants et aucun n’a reçu de vaccin. Ils ne s’en portent que mieux, n’ont jamais attrapé de maladie grave, ont le rhume 1 à 2 fois annuel comme tout le monde en santé. Je l’ai fait par choix, je venais de prendre un rendez vous au CLSC pour mon plus vieux quand tout a coup a la télé Jean-Luc Mongrain avait comme invité MMe Guylaine Lanctot; c’était en 1994. Mme Lanctot a en effet fait une sortie contre la vaccination et le mensonge médicale en générale et le rapport étroit entre les compagnies pharmaceutique et le corps médical.

Je me souviens très bien, j’étais en train de parler avec la secrétaire pour le rdv et elle passait; je lui ai dit mme laissez faire je vous rappelle si je veux un autre rendez vous.

Je crois que c’est la meilleure décision de ma vie pour mes enfants.

C’est sur que j’ai eu a me débattre quelques fois, notamment lorsque mes 2 garçons ont eu la varicelle (maladie a déclaration obligatoire) nous avions été voir le médecin pour avoir le diagnostic et ils ont répertorié la maladie, 2 jours après ma visite j’ai un droit a un sermon de la part de l’infirmière du clsc de ma région et elle a même attaqué mes qualités de parents, la conversation durée environ un gros 5 minutes mais j’étais la mauvaise mère qui faisait endurer la varicelle a mes garçons parce que je n’avais pas voulu les faire vacciner.

A chaque année scolaire ils demandent le carnet de santé… a chaque année je l’ai perdu… car j’en ai pas.

A chaque fois qu’il y a des séances de vaccination de groupe a l’école je garde mes enfants avec moi pour être sur qu’aucun vaccin sera administré sans ma permission.

Pour ce qui est de mes 2 filles le vaccin pour le VPH, elle ne l’auront pas.

Il ne faut pas oublier que les compagnies pharmaceutiques sont là pour faire des sous et que si personne vante leur produit (voir médecin) elles vont disparaitre. Nous pouvons en parler longtemps car cet industrie a pris le contrôle du corps des femmes également durant l’accouchement mais ça c’est un autre sujet aussi intéressant.

Même chose pour les animaux… trouver des vétérinaires qui ne vaccinent pas pour rien voir si le vaccin est sensé durer 2 ans voir a ce que votre animal ne reçoive pas la dose a chaque année.

On ne peut jamais être trop vigilant en ce qui concerne les vaccins. Il faut prendre des décisions éclairées car c’est notre santé et celle de nos enfants.

Josée, du Québec

———————————————————————————————————-

Reçu le 31 janvier 2009

Je suis mère de trois petits enfants, tous “non-vaccinés”. Je suis particulièrement touchée par les paroles de L. B. Moreco face au tabou de la vaccination. Il est très rare que j’ose dire que mes enfants ne sont pas vaccinés. Les rares fois que je l’ai dit en milieu hospitalier, j’ai eu droit à des morales interminables, humiliantes et apeurantes puis peu de soins pour mon enfant. Nous avons même perdu certains “amis”, par crainte des maladies?
C’est une lutte d’élever des enfants sans suivre l’autoroute du calendrier de vaccination.
 MERCI de parler de la vaccination! Nous en avons besoin…

Mère de famille.

———————————————————————————————————-

26 Responses to Parents

  1. Annie dit :

    Bonjour,

    J`ai deux bambins de 3 ans et 6 ans non vaccinés. J`ai pris la décision avant la naissance de mon premier après m`être bien renseigner. Malgré le fait que ma mère est infirmière et qu`elle m`achale au moins au 6 mois je tiens le cap. Le film n`a fait que renforcer ce que je savais déjà et m`a encore plus convaincue. Le film est très touchante et j`ai versé plusieurs larmes. Je compatie avec les familles touchées . J`ai aussi menti à la garderie et à l`école de mon fils au sujet de leurs vaccins. Mon médecin de famille est au courante et respecte mon choix et elle sait que celui-ci est éclairé, c`est pour cela qu`elle est mon médecin. Beaucoup de mes amies qui n`ont pas fait vacciner leurs enfants en bas âges le font par la suite , les pressions socials sont très durs. Merci à toutes l`équipe pour la réalisation de ce film.

  2. Véronique, Québec dit :

    Par choix, mon conjoint et moi avons décidé de ne pas vacciner nos deux enfants. Mon fils aîné a 4 ans et ma fille a 10 mois. Cet hiver, mon fils a contracté la coqueluche… et l’a donné à sa petite soeur alors âgée de 6 mois. Lors du diagnostic, la médecin du CHU Ste-Justine a dressé un scénario assez inquiétant, de quoi faire paniquer n’importe lequel parent! Les inquiétudes étaient surtout orientées vers mon poupon, qui aurait pû se voir hospitalisé et vivre un tas de complications.

    En résumé, je tiens simplement à dire que bien que la maladie ait été pénible et un dur moment pour toute la famille (ça a duré un gros 3 mois), tout le monde s’en est finalement bien tiré, même mon bébé. Aucune complication et aucune hospitalisation. Je les ai traité en naturopathie et homéopathie, et je n’y suis pas allée de main morte! J’ai retiré mon aîné de la garderie afin de lui procurer de meilleurs soins (je suis en congé de maternité, donc à la maison).

    Ce que je déplore, c’est que le corps médical nous fasse aussi peur et nous fasse sentir aussi coupable lorsque notre enfant attrape une maladie couverte par la vaccination.

    Quoi qu’il en soit, cette étape a soudé encore plus notre famille, et a fait faire un grand bond en avant à notre plus vieux, qui a beaucoup évolué à travers sa maladie (même au niveau du langage!).

    Merci à tous de me lire et de croire tout comme moi, qu’il y a un autre monde médical possible!!!

    • Quentin dit :

      Bonjour j’aimerai savoir comment vous avez pu ne pas faire vacciner vos enfants sans qu’on le sache car la lois prevoit jusqu’a 6 mois de prisons et 3750 eutos d’amende .Je suis aussi contre les vaccins ( je suis jeunes ) et je ne me ferais plus vacciner .Vous gardiez vos enfants avec vous à l’école ?

      • Maryse dit :

        au québec la vaccination est non obligatoire…

      • FutureMédecinDeCampagne dit :

        Ma réponse n’est pas parfaite mais je vais te dire ce que j’en sais en tant que maman et étudiante en médecine (en France).

        Des lois, il y en a à la pelle, très peu sont appliquées. Celle dont tu parles est là pour « protéger les enfants des négligences et des maltraitances des dérives sectaires », donc à moins que quelqu’un ne porte plainte contre toi ou ne fasse un signalement à la Protection de l’Enfance, tu ne craindras rien.
        Pour l’école, l’obligation de vaccination est toute relative, et le Carnet de santé est un document privé, que tu n’as absolument pas l’obligation de présenter à quelqu’un d’autre qu’un soignant.

        L’intérêt du vaccin à grande échelle est de protéger « a société ». Ton enfant, globalement, tout le monde s’en fout, mais une épidémie c’ets tout de suite plus important. Si ton enfant « risque » d’être un vecteur de maladie, la faute retombera sur quelqu’un, et c’est là qu’il faut que tu creuses. Est-ce l’école qui portera le chapeau ou toi? Si c’est toi, tu n’es pas obligé de vacciner. Pour les centres d’accueil c’est ça aussi : du médico-légal.

        Et au passage, pour les mamans qui critiquent leurs médecins, souvent c’est aussi du médico-légal : si vous changez d’avis, que l’enfant tombe malade, vous pourrez dire qu’il n’a pas vacciné l’enfant et qu’il est en tort. Dans la douleur on fait parfois des choses vilaines…

        Pour ma part, j’ai mis mes vaccins à jour (hum… presque…) parce que je considère qu’en tant que personnel hospitalier, je suis plus exposée, et je pourrais servir de vecteur. Ma fille, elle, n’est pas vaccinée. Elle a 3 ans, pour l’école on verra à la rentrée, mais pour le suivi pédiatrique ça pose problème. Je ne vais jamais chez e médecin, puisque je n’en ai pas besoin (elle n’est pas malade, et l’évaluation du développement normal du nourrisson je sais le faire) mais j’ai été épinglée pour ça déjà. Et ils seront encore moins tendre avec moi parce que je pourrais « répandre de mauvaises idées » auprès de mes futurs patients… Houuuuu…

  3. thomas mary dit :

    bonjour
    je recherche des informations suite à des problèmes d’allergies au vaccin DTP;peut-on ne pas faire une deuxième injection en vérifiant le taux d’immunité
    par examen sérologique.Un médecin a déjà refusé;
    je recherche à Toulouse(ou région) un médecin sensible
    aux problèmes dus à la vaccination.
    MERCI DE ME REPONDRE

  4. kate dit :

    Bonjour Lina,moi je veux savoir à quel endroit que l’on peut se procurer le DVD???Merci du renseignement!!

  5. Geneviève Laplante dit :

    Bonjour!
    J’ai reçu un email hier concernant la sortie d’un film sur les vaccins, sujet qui me touche beaucoup car j’ai presque perdu ma fille suite à un vaccin donné contre la rubéole, rougeole et oreillons (RRO). J’en ai des frissons juste à y penser…

    Je vous raconte l’histoire qui est, maintenant, un cas parmi beaucoup trop d’autres!

    Lorsque c’est votre premier enfant vous vous laissez guider par des gens qui, selon vous sont des gens compétant et qui savent ce qu’y est bon pour vous et votre enfant. Alors en tant que bonne mère j’ai suivi les recommandations de mon obstétricienne et j’ai donnée tout les vaccins nécessaire à ma fille jusqu’à celui du RRO. Une semaine après l’administration du vaccin ma fille alors âgé de 1 ans exactement à commencé à faire de la fièvre très élevé, 39-40-pour finir avec 41.8 et c’est alors qu’elle c’est mise à convulser. J’étais complètement sous le choc car je ne savais pas ce qui se passait et je ne savais non-plus quoi faire pour qu’elle arrête de se tortiller ainsi. L’image d’un bébé en convulsion est très effrayante soit dit en passant! Les secours sont arrivés mais rien à faire celle-ci à été conduite à l’hôpital de Saint-Jérome. Durant le trajet de l’ambulance sont coeur à cessé de battre l’ambulancier a pratiqué les manoeuvres de réanimation. A notre arrivée à l’hôpital ma fille à été conduite en salle de réanimation et là un film d’horreur pour une mère… l’intercome qui ne cesse d’appeler des médecins en salle de réanimation, des gens qui entres et sortes en courant devant mes yeux sans que je sois au courant de se qui se passe et finalement un gentil infirmier qui vient me chercher pour m’amener dans la salle. Ma fille est là les mains et les pieds attachés de chaque côtés de la table sont torse et sa tête aussi. On m’explique qu’il doivent l’attaché ainsi pour éviter qu’elle ne tombe ou qu’elle se blesse lors de ses convulsions jugés par les médecins comme étant très sévères. Ceux-ci n’arrivent pas à les contrôlés sauf avec un injection qui a pour effet d’arrêter son coeur alors il doivent l’a réanimer chaque fois! Je suis tr`s attentive aux explications du médecin quand tout à coup j’entends un bruit, une respiration saccadé puis je me retourne et je vois ma fille attachée recommençant ses convulsions retenue par tout ces attaches lui serrant la peau et puis plus rien seulement le biiiiiiiiiiiiiiiip de la machine qui dit que le coeur est arrêter et une infirmière qui dit: Vite réanimation!. Je suis tombé sans connaissance! Après plus de deux heures les médecins finissent par la stabiliser mais comme cette hôpital n’est pas spécialisée pour ce genre de cas ils nous transfert en ambulance accompagner de trois médecins à l’hôpital Sainte-Justine. A notre arrivé un médecin nous demande ce qui c’est passer, puis un autre, puis un autre toujours les même réponses. Non monsieur il n’y a pas de cas d’épilepsie dans ma famille, non aucune allergie, non aucun changement alimentaire seulement un FOUTU VACCIN le RRO. Tous s’entendent pour me convainque que c’est impossible que ce soit le vaccin qui est causé cette réaction donc il vont faire des TEST. Encéphalogramme, cardiogramme, prise de sang etc, etc. Une semaine aux soins intensif avec un infirmier 24h sur 24 qui surveille ma fille. Des TEST qui ne finissent plus et qui nous font perdre patience car notre fille pleure chaque fois. Une semaine plus tard on nous renvoie chez nous avec comme seule explication: Les convulsion sont normales lorsque la température grimpe soudainement, le fait que votre fille ait convulsée pendant une période de près de 3 heure semble être un cas isolé mais nous ne pensons pas que ce soit dû au vaccin. Aucun TEST ne démontre quelque chose d’anormale alors nous allons vous prescrire des médicaments afin d’éviter à nouveau les convulsions.
    Jusqu’à l’âge de 5 ans ma fille devait prendre ces médicaments. Je n’ai donnée aucun vaccin après et ma fille n’a jamais refait de convulsions!
    Ce qui est étrange c’est qu’ont m’a envoyé un lettre suite à mon passage à Sainte-Justine disant que je ne suis pas la seule dans mon cas et que des études son en cours afin de prouver que certains vaccin sont dangereux et qu’ils peuvent causer beaucoup de dommages. Cette lettre ne vient pas de Sainte-Justine mais d’un groupe de personnes qui j’imagine trouve que c’est injuste de ne pas savoir la vérité!

    Ma deuxième fille n’a reçu aucun vaccin et laissé-moi vous dire que j’ai eu beaucoup de pression de la part du personnel de la santé afin que je change d’avis mais JAMAIS au grand JAMAIS je ne ferai vacciner de nouveau.

  6. Claudine Dufour dit :

    J’ai fait le choix il y a 20 ans de ne pas faire vacciner mes enfants (16 et 20 ans aujourd’hui) et ils se portent à merveille. Même choix pour les antibiotiques que j’ai utilisés de façon parcimonieuse. Ils n’ont eu à en prendre qu’une seule fois chacun mais j’étais très contente d’avoir accès à cette technologie quand le besoin réel s’est fait sentir.

    Ma fille a eu la coqueluche vers 8 ans et, en quelques jours, avec des produits homéopathique de marque Dr. Reckewegh, elle s’est remise très vite sur pied. Personnellement j’ai préféré « dealer » avec la maladie elle-même qu’avec des possibles effets indésirables de la vaccination.

    Je respecte tout-à-fait le choix des parents de faire vacciner ou non leurs enfants. Il y a 20 ans il était beaucoup plus difficile de trouver de l’information sur la vaccination qu’aujourd’hui et j’ai eu à travailler fort pour faire un choix éclairé. Mais aujourd’hui c’est devenu tellement plus facile avec le Web que je comprends difficilement que les parents ne prennent pas quelques heures pour au moins se faire leur propre idée avant de prendre une telle décision.

    Ce que je déplore le plus c’est l’attitude des médias qui contribue à installer un sentiment de peur dans la population. Et le manque d’information sur la prévention et les façons de renforcir le système immunitaire des gens. Par exemple personne ne parle de l’importance de la vitamine D en cette période de l’année; c’est tout de même incroyable!

    • franichette dit :

      bonjour ! moi ma fille de 4 ans n’as jamais étais vacciné et elle se porte a merveille , elle est jamais malade ! je viens de demenager et vais l’inscrire a l’ecole mais il vont me demander son carnet de santé chose que je n’est pas ! comment faire ? car je ne voudrai pas qu’elle soit privé d’ecole seulement pour un carnet de santé !
      merci de votre reponse

      • Claudine Dufour dit :

        Salut! Je ne crois pas que personne ne peut te forcer à le faire. Au pire, tu racontes qu’il y a eu des réactions sévères dans ta famille élargie et que c’est pour ça que tu ne veux pas le faire. Au pire, ils peuvent, s’il y a des cas de rougeole dans l’école, te dire de garder ta fille à la maison quelques jours… Bonne chance!

  7. Caro dit :

    Bonjour,

    Je désire vous dire que moi aussi, je me fais harceler par mon pédiâtre, parce que j’ai cessée de faire vacciner mes enfants.
    Il me fait sans cesse la morale, et je dois lui mentir et lui dire que je l’ai fait, même si ce n’est pas vrai comme par hasard, j’oublie toujours les carnets de vaccination à la maison.
    Je lui avais parlée du livre de Guylaine Lanctôt, pour lui expliquer mon choix, sur ce, il me répond que c’est une folle!!…

    Avant de lire ce livre, je croyais bêtement que la vaccination était obligatoire et « bonne », j’étais très mal renseignée sur les vaccins. Je faisait donc vacciner mes enfants systématiquement, comme prescrit.

    Jusqu’au jour ma plus jeune a reçue deux vaccins, celui de la méningite et celui contre la grippe.

    Avant ce vaccin, elle était en parfaite santé… elle était en garderie à partir de l’âge de six mois (pas le choix, si je voulais ma place pour mon retour au travail).

    Enfin, bref, quelques jours après ces vaccins, en emmenant ma fille à la garderie, les éducatrices la voyant enrhummée, tout de go me disent: « est-ce que ta fille a reçue le vaccin contre la grippe? », sur ce, je répond que oui. Elle rajoutent alors: « à chaque année c’est pareil, tous les enfants qui reçoivent ce vaccin, reviennent à la garderie malade et fiévreux! »…

    Ce fût ma première réflexion… Le lendemain, je recontrait mon professeur en phytothérapie, qui m’a suggérée la lecture du livre « la mafia médicale ». Ce que j’ai fait, et qui m’a convaincue de ne plus jamais faire vacciner mes enfants.

    Je dois ajouter que ma fille n’est jamais revenue en parfaite santé…
    Quelques jours après ces vaccins, j’ai dûe l’emmener chez le pédiâtre, elle allait trop mal. IL lui a prescrit des antibiotiques… et niait que c’Était à cause du vaccin. IL disait que c’était parce qu’elel fréquentait la garderie.

    Mais elle ne guérissait pas… Elle a eue des anti-biotiques pendant 6 mois… des amygdalites qui ne guérissaient jamais…

    Jusqu’au jour ou j’ai cessée les antibiotiques, réalisant que ça ne l’aidait pas du tout… et ai décidée de me diriger uniquement vers la phytothérapie… elle va beaucoup mieux depuis, mais passe son temps à attraper tout ce qui passe….

    Souvent, à la garderie, on voulait que j’emmène ma fille voir le pédiâtre quand elle est malade. Je refuse, la garde avec moi, la soigne par phytothérapie, et se remet en général très vite sur pied.

    En prenant du recul, j’ai aussi réalisée qu’enfant, j’ai été vaccinée contre la rubéole.. pourtant, je l’ai attrapée à l’âge de 31 ans… j’essayais de tomber enceinte de mon premier enfant!

    J’ai aussi été vaccinée contre la coqueluche.. ça ne m’a pas empêchée de l’attrapper à l’äge de 21 ans…

    Comme quoi, la vaccination n’a rien donné… et j’ai attrappée ces maladies à des âges beaucoup plus dangereuse que lorsque nous sommes des enfants!.

    Et puis, en fin de semaine, j’ai visionnée le film « Silence, on vaccine »… et je prend en plus conscience que mon plus vieux, qui a des troubles de comportements grave à l’École, est possiblement victime lui aussi de la vaccination. Par contre, je n’ai pas de preuve… et je sais pertinemment que si je demande à son pédiâtre, il va nier le tout.

    Si j’avais sur tout cela avant, mes enfants n’auraient jamais été vacciné non plus!… Et la, j’ai reçue un formulaire de consentement parce que l’école, va emmener les enfants pour se faire vacciner cette semaine.
    J’ai évidemment refuser… et je me demande si je ne devrais pas garder mon fils à la maison cette journée-là!!?? vont-ils respecter mon choix?

  8. teixeira dit :

    bonjour !! j’ai eu 3 enfant un de 7 ans une de 5 ans qui on toujour etai vacciné j’ai eu un petit garçon apeller naim il avez presque 1 ans quan il est decede je les amener le 7 mars a la pmi ou il lon vacciner la journée c tres bien passer le coucher aussi a 10h je suis aller le voir tout aller bien mon mari et aller le voir a minuit il la trouver mort pour moi maitenan les vaccin sont vraiment dangeureu et que je suis d’accor que plein d’enfant vacciner ne sont pas mort mais merde combien d’enfant doit encor mourir pour kil arete de nous enpoisoner !!! malheureusemet tout comme moi ya encor pas longtemp les gens sont telment aveugler devan la medecine quon les ecoute et les suit les yeux fermer !!!

  9. Clairvoyante dit :

    J`ai récemment écrit à là direction de l`école de mon « Ado » pour qu`il cessent de le harceler et d`essayer de le convaincre qu`il n`avait pas le choix de se faire vacciner sous peine de possibilité d`expulsion…Alors je voudrais pouvoir me regrouper avec des personnes comme vous qui travaillent ensemble pour que le VACCIN reste vraiment un libre choix, mes parents ont contribués très activement à la création de la ligue pour le vaccin libre, lorsque j`étais toute jeune et maintenant c`est à notre tour de se débattre pour empêcher qu`une nouvelle loi nous y oblige, ou par des campagnes de PEUR tel qu`ils sont en train de faire actuellement !!! Écrivez-moi Mme Moreco et je vous ferai parvenir la copie de ma lettre à la direction. Présentement je me suis remis à faire des recherches sur le sujet pour savoir ce qui ce passait présentement, car auparavant je n`ai pas eu se genre de menace…et je m`affaire à préparer un dossier solide pour des besoins futurs et voudrais me joindre à tous les groupes qui existent actuellement… »L`UNION FAIT LA FORCE » Félicitation pour votre film, et à Mme Ghislaine Lanctôt pour ses livres : La Mafia Médicale, & autres ainsi que toutes vos interventions…au plaisir, Clairvoyante.

  10. sabrina dit :

    Bonjour,

    j’ai récemment fais vacciner mon bébé de 8 mois, (avec immense regret). Bien avant de l’avoir, j’étais déterminée à ne pas le vacciner, bien que je n’étais pas assez informée à ce sujet. Mon mari me suivait dans ma décision même s’il n’en savait pas plus que moi et qu’il n’y portait pas vraiment d’importance. Nous avons tenu le coup jusqu’à la semaine dernière où nous avons eu trop de pression (du médecin), comme mon mari n’était pas trop informé sur les dangers des vaccins, je n’arrivait pas vraiment à le convaincre, et la « PEUR » donné par le médecin était bien plus grande que mes arguments. Mon fils à donc eu le TETRAVAC, et le médecin à donné d’autres ordonnances pour faire les 3 rappel à seulement 1 mois d’intervalle chacun. Je refuse catégoriquement de lui faire faire injecter ces saletés. Seulement je ne conné pas les riques que je prends (niveau administratif) suite à cela. J’aimerai savoir comment vous avez fait pour ne pas avoir de problème au niveau de la loi. Je compte faire l’école à la maison donc pas de pression à l’école ni garderie.

  11. melissa dit :

    bonjour je ne sais pas si ce post est encore actif ma fille à 2 mois, elle à eu ses vaccins il y à une semaine et depuis je ne reconnais plus mon bébé, elle est toujours en souffrance, elle à mal mais je ne sais pas ou, ce plaint à longueur de temps à des gestes incontrôlé, pleures sans cesse, ne dort presque plus (faut dire que les 3 premiers jours après les vaccins elle à dormi sans arrêt) elle qui avant était toujours calme, câline, ne se plaignait pas,… je cherche de l’aide svp elle souffre mais je ne sais pas quoi faire, j’ai peur pour elle elle pleure très souvent, est triste et elle qui avant était pleine de vie, de gaîté est comme éteinte… je suis vraiment terrorisé je voudrai arrêter ses fichu vaccins mais c’est obligatoire et puis pour ceux non obligatoire on me dit que c’est fortement conseillé car très dangereux enfin je vous passe les détails des horreur qu’on me raconte, je n’ai que 23 ans et je me sens trahi par notre système de santé qui font souffrir mon bébé le truc c’est que je n’ai pas assez de connaissance pour dire de m’en sortir fasse aux médecins

    • hella dit :

      Bonjour je suis dans le même cas que toi les medecins ont vacciné mon fils avec des vaccins qui n’étaient pas obligatoires et ne m’ont rien demandé comme avis , je suis furieuse je veux tout arreter, qu’avez vous fait finalement?MERCI

      • melissa dit :

        Bonjour,
        tout d’abord mtn ma fille aura 2 ans le 28 mars et j’ai une autre princesse de 6 semaines. Ma 1ère à du continuer ces saloperie de vaccins malgré sa mauvaise réaction à ses 2 mois jusqu’au dernier ou mon dieu j’a cru la perdre ! ce tit bout avait tout le temps mal hurlait, tremblait on à découvert que c’était ses jambes, ses bras enfin toute les articulations qui était touché 😦 on lui donnait du neurofen, perdolan pour qu’elle puisse dormir et souffler un peu ! j’ai décidé d’arrêter et là je suis carrément dans la merde lettre de menace, amendes nous n’avons pas les 900e que ces salaud veulent et personne pour nous aider ! on va devoir aller lui faire son dernier vaccin à la con sinon on peu nous les retirer véridique vive les menaces !!! toute ma vie je m’en voudrais si lui arrive quoi que ce soit je vais faire signé un papier de responsabilité par le médecin en espérant qu’elle refuse ainsi je serai couverte 😀 moi aussi je suis furieuse de toute ces menaces vive la liberté !!! je ne ferai pas la même erreur pour la 2ème je ferai le seule et l’unique obligatoire et basta ! les médecins n’arrêtent pas de me culpabiliser, me faire peur en me disant qu’elle vont mourir si je ne les vaccine pas rapidement, que je suis irresponsable, que je les met en danger, essaye de me démontrer leur bienfaits alors qu’elle sont même pas foutu de me citer les ingrédients ptdr ! pareil dans les écoles ils parait qu’ils nous mette la pression et peuvent carrément nous les refuser !!! soit j’en ai marre de leur connerie et je suis terrorisé par ce 3ème vaccins de merde !!! mes bébés sont toute ma vie ce système m’écœure !!!

    • Aurelie dit :

      Oui c’est ça le problème, je rejoins tt à fait Mélissa. Le problème c’est qu’on manque de répartie. Moi je sais très bien au fond de moi ce qui est bon ou pas pour mon bébé, mais que répondre à ces médecins persuadés et endoctrinés sur les bienfaits des vaccins? Je passe pour une folle quand j’ose aborder le sujet, je ne l’aborde plus… Et même mon mari me fait douter, il me dit  » je te suis mais je ne sais pas si tu as raison ».
      Merde c’est quand même la vie qui est en jeu là!

  12. El Coyote dit :

    Bonjour,
    Je viens parler de la pression et l’attitude d’un médecin scolaire lors d’une visite médicale.

    Mon fils de 3 ans n’a été vacciné que deux fois, mais depuis je ne lui ai pas fait faire les rappels. Forcément, le médecin le remarque et commence à nous faire les recommandations classiques.

    Je lui expose mes doutes concernant l’efficacité, la dangerosité de certains adjuvants et le fait qu’elle me recommande de faire des vaccins pour des maladies bégnine.

    Je pense qu’elle m’a tout de suite identifié comme étant anti vaccin, alors que j’émétais simplement des doutes, et souhaitait non pas être rassuré pour suivre aveuglément un programme mais pouvoir être informé véritablement.

    J’ai très vite compris que j’avais affaire à une personne sous influence. Répétant qu’elle « croyait », et utilisant toujours le verbe croire pour me parler en fait d’un dogme. Elle m’avoua ensuite son admiration pour un certain Robert Cohen qui officie pour Info vac, et dont les membres sont tous proches des laboratoires.

    J’ai donc du constaté que dans sa religion, les vaccins relevait du miracle et que cela ne devait pas être remis en question. Qu’il ne fallait surtout pas remettre en cause cette panacée sous peine d’être réactionnaire, archaïque…

    Je demandais des explications, des résultats, des informations sur les adjuvants et leur dangerosité… elle me dit que les quantités n’était pas assez importantes pour être nocives… et ceci concernant l’alluminium, le squalène. Au final, je n’ai qu’une pression par la peur, discours classique et puis un discours passioné d’une personne qui croyait à un dogme et suivait un maître, Robert Cohen…

    J’ai fais semblant d’acquiesser, je quittais la salle en lui laissant croire qu’elle avait pu me convaincre. Je ne voulais pas que mon fils, soit ciblé par la suite et que l’on inciste sur le fait qu’il soit scolarisé sans avoir poursuivie les vaccinations.

    Mon deuxième enfant, de 4 mois n’aura pas de vaccins.

  13. paola dit :

    Bonjour,
    on est les parents d’un bébé de six mois et dèmi, on se reconnais énormement dans que ce que dis plus haut Sabrina.
    Moi (maman) déjà avant la grossesse je n’étais pas d’accord avec la vaccination et papà il n’était pas si informé, le petit Léon n’aurait pas du aller en communauté pendent les mois de son premier hiver car je lui garde chez nous on s’est dit que on aurais vu ça plus tard… mais impossible….
    la première pédiatre (PMI) nous a raconté que n’était pas possible de sortir de France sans les vaccins et que serait aussi un risque pour la santé du petit, je ne me suis pas arretée là et je suis allée voir une autre pédiatre qui m’a parlée des soucis causés par « certains étrangers » qui veulent cacher à la vaccination nationale leurs enfants (je suis étrangère) …
    Entre temps avec le papà on a trouvé sur le site du gouvernement français qui on risque 3000E d’amende et 6 mois de réclusion si on vaccine pas l’enfant (si on fait fausses papiers?)
    puis donc j’ai commencée demander aux gens qui je connaissais et je suis finie chez une médecin généraliste avec un tetravac pour au moins réduire au minimum les risques et éviter au petit l’hepatite b qui me parait vraiment pas nécessaire.
    Resultat: une heure de prise de tete, phrases qui indiquent ma mauvaise fois et mon ignorance, ma irresponsabilité et la non compréhension de l’importance de la vaccination dans le monde!!!
    La médecin m’a clairement demandé d’aller changer mon tetravac avec le vaccin à 6 (avec hepB et meningite C en plus) et quand j’ai refusé la consultation ç’a mal tournée….
    je suis quand meme restée calme et j’ai imposé ma volonté mais j’ai quand meme vacciné mon choux et je regrette.
    Moi aussi j’ai vu mon bébé changer après les vaccins, maintenant que ce cauchemar est fini il va mieux et je ne veux plus entendre parler, pas de rougeole ou oreillons etc.etc.
    moi personnellement j’ai fait toutes maladies infantiles et je suis quand meme pas morte non?
    Je veux juste rajouter que mon métier avant de devenir maman était de suivre les congres des médecins et j’ai vu un tas des choses que font venir les frissons, entre leur attitude et leurs « sponsors » j’ai toujours eu l’impression que ils faisait un métier trop lié à l’argent mais désormais j’en ai la confirmation, pourquoi tant de pression pour les vaccins? si on cherche d’en parler avec eux la première chose qui sort (sans l’avoir dit moi en première!) c’est que ce n’est pas pour les laboratoires pharma qui proposent les 6vaccins aux lieu des obligatoires qui restent deux, la polio et diphte (meme le tétanos n’est pas obligatoire!)
    vous le saviez que si le médecin fait une ordonnance on peu commander en pharmacie la préparation de ces deux ?
    oui mais faut trouver un médecin disponible alors…………..
    BONNE CHANCE

  14. hella dit :

    bonjour
    je vous écris pour vous raconter mes peurs de mamans, j’ai fait vacciné mon bébé de 2 mois, deux injections prevenar et hexa.

    Le bébé a eu une force réaction, tout d’abord comme un choc electrique puis il a hurlé toute la journée, puis fièvre puis diarhées pendant une semaine.

    Alors, j’ai décidé de me renseigner sur ces vaccins,comme une … je ne l’ai aps fait avant et j’ai fait confiance à un médecin,chose que je ne ferai plus.Car

    1- je suis furieuse qu’on nous préscrive des vaccins non obligatoires sans nous demander notre avis

    2-qu’on fasse vacciner un bébé de deux mois sans explorer son état de santé

    3-qu’on n’informe pas les parents des risques éventuels et apparements pas si rares que çaque puisse déclencher un vaccin à court et long terme.

    En lisant les méfaits des vaccins j’ai pleuré et j’ai demandé pardon à mon bébé, j’ai peur pour lui que ça lui cause du tord à court ou long terme.Je m’enveux de ne aps avoir su le protéger, car si j’aurai lu davantage j’aurai fait vacciné que les vaccins obligatoires et en plus PAS A DEUX MOIS DE VIE !:!!!!

    à présente je ne veux pas refaire les autres injections de vaccins non obligatoires.Je veux refaire que le dtpolio mais pas maintenant, à un an pour les injections qui lui restent.

    alors cheres mamans je me retourne vers vous,celles qui se posent des question comme celles qui ont déja affronté ce genre de choix.

    je ne sais pas si c’est trop tard pour moi de faire marche arrière

    je ne sais pas quels conséquences pour mon bébé si je choisis cette solution

    mais je sais à présent que plus jamais je ne ferai confiance à un médecin!

    durant toute ma grossesse j’ai mangé sainement jamais pris de médoc etc pour avoir un bébé en bonne santé et voilà qu’à 2 mois de vie on lui injecte des métaux lourds et des virus !

    je suis furieuse!! FURIEUSE et je précise que je ne suis pas contre les vaccins mais contre la vaccination massive et surtout si tot ! sachez que c meme pas une obligation de vacciner un bébé si tot !! ah si j’avais su!.

    MERCI

    • melissa dit :

      re coucou écoute dans un sens je comprend que tu veuille attendre ils sont si petit 😦 mais fait moi confiance si j’aurai su que cette saloperie serait quand même injecter à ma fille malgré ses forte réaction JAMAIS je n’aurai attendu jusqu’à ses 2 ans ! POURQUOI ? à ton avis il va se passer quoi ma fille va se débattre, hurler de douleur car le produit c’est atroce tellement il fait mal !!! il va falloir la tenir fermement au risque que l’aiguille casse ( si sa arrive je lui casse la gueule !! ), moi qui suis à 100% contre la violence même pas une seule fessé voilà que je vais aussi devoir laisser tomber une autre de mes convictions 😦 je vais mettre des mois et des mois à récupérer la confiance que mon bébé à envers moi je vais la trahir 😦 même la crème EMLA ils veulent pas la prescrire car sa coûte trop chère au pays pour des vaccins 😮 c’est mon médecin qui me la dit lui veux bien me le faire mais cet conne de pédiatre refuse en disant qu’il faut qu’il s’endurcisse 😮 et que soit disant la crème ne change rien donc je lui dit pas que j’en met et si cela atténue de moitié la douleur je l’ai bien vu !!! j’adore c’est qu’en sortant du dernier vaccin ou j’avait mis la crème elle avait l’air déçu qu’elle n’ai pas eu trop mal et ma sortit  » ah ben elle ai costaud » je me suis foutu de sa gueule royale avec mon mari elle n’à rien compris 😀

  15. […] Nous ne demandions qu’à faire confiance à la médecine. Le premier irm effectué seulement un an après pour le résultat suivant : ‘A l’étage sus tentoriel, le volume ventriculaire apparait augmenté, avec… Cliquez ici pour acceder à l’article […]

  16. lili dit :

    bonjour je suis maman de trois filles ma deuxieme et ma derniere on fait de l oeudeme suite a leur premiere vaccination et sa a ete trois jour d hospitalisation chacune du coup jai arreter totalement les vaccins de peur des represaille je refuse de faire vacciner mes enfants et je suis rassurer de voir que je suis pas la seule car je culpabilise beaucoup le faite que les vaccins ne soit pas a jour

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :